Vous êtes sur :

Affiche de la campagne présentant une bouteille de ricard et le sloganL'A.N.P.A.A. a engagé une action en référé contre la société Ricard pour sa campagne de communication de l'été sur le thème "Un Ricard, des rencontres". L'A.N.P.A.A. met en cause ce

slogan, mais également les différentes applications susceptibles d'être téléchargées à partir du site de la société Ricard.

 

L'ordonnance de référé du Tribunal de Grande Instance de Paris rendue le 5 août 2011 fait droit aux demandes de l' A.N.P.A.A. et ordonne :

  • Le retrait de la mention "Un Ricard, des rencontres" des quatre affiches publicitaires litigieuses, quelque soit leur support, sous astreinte de 1000 € par jour et par infraction,
  • Le retrait de la mention "Un Ricard, des rencontres" figurant dans le film publicitaire, quelque soit le support de diffusion de ce film, et notamment sur les sites Internet et sur les applications mobiles, sous astreinte de 1000 € par jour et par infraction,
  • Le retrait et la suppression des applications intitulées Ricard 3D et Ricard Mix Codes sur tout support, sous astreinte de 1000 € par jour et par infraction.

La société Ricard a fait appel de la décision.

Lire l'ordonnance de référé du 5 août 2011 (PDF - 1 Mo)

Médecin spécialiste des addictologiesL'Agence française de sécurité sanitaire des produits de

santé (Afssaps) a publié un point d'information dans lequel elle met en garde contre l'utilisation du baclofène* (Lioresal et génériques) dans le traitement de l'alcoolodépendance.

 

Le baclofène est un relaxant musculaire autorisé dans le traitement des contractures survenant au cours d'affections neurologiques. En ce qui concerne son utilisation dans les cas d'alcoolodépendance, l'Afssaps pointe que :

  • le bénéfice n'est pas démontré à ce jour
  • Les données de sécurité d'emploi dans l'alcoolodépendance sont limitées
  • Il est nécessaire de disposer d'une étude clinique bien conduite

Télécharger le point d'information de l'Afssapps sur le baclofène (PDF - 38 Ko)

 

* Erratum : nous avions initialement orthographié "bacoflène" au lieu de "baclofène" au moment de la rédaction de cette actualité le 8 juin dernier et nous vous prions de nous en excuser. La bonne orthographe étant bien entendu "baclofène".

Logo de LégifranceLe décret qui fixe les conditions dans lesquelles il est possible d'offrir gratuitement

des boissons alcooliques dans le cadre des fêtes et foires traditionnelles est paru au Journal Officiel du 1er juin 2011.

 

Il s'agit d'une exception à l'interdiction de la vente au forfait d'alcool et à l'offre gratuite à volonté de boissons alcooliques fixée par l'article L3322-9 du Code de la santé publique.

Lire le décret n° 2011-613 du 30 mai 2011

 

Pour en savoir plus...
Icone pdf
Mémento législatif alcool (PDF - 467 Ko)

Afin de sensibiliser les jeunes aux conséquences de la consommation excessive d'alcool, l'A.N.P.A.A. a commandé une œuvre d'art contemporain, réalisée dans le cadre du programme Nouveaux commanditaires de la Fondation de France. L'inauguration de "Binge Drinking" a eu lieu en présence de l'artiste Pierrick Sorin, le 3 mai 2011, à la Cité internationale universitaire de Paris.

L'œuvre "Binge Drinking" sera présentée dans les sites étudiants (universités, grandes écoles). Elle circulera dans toutes les régions de France grâce aux délégations régionales et départementales de l'A.N.P.A.A., au Théâtre de la Cité internationale et au réseau Art+Université+Culture (programme Art campus), et dans différents centres d'art.

Ce projet a été réalisé avec le soutien de la Fondation de France, de l’INPES, de l'A.N.P.A.A., du Théâtre de la

Cité internationale, et du Conseil régional Nord-Pas de Calais.
Production-médiation : artconnexion, Lille.

 

VIDEO. L'inauguration en images

 

Pour en savoir plus...
Icone pdf Dossier de presse (PDF - 926 Ko)
Icone pdf Allocution du Dr Alain Rigaud, Président de l'A.N.P.A.A. (PDF - 351 Ko)

Logo d'EurocareLes bouteilles de boissons alcoolisées doivent-elles porter des avertissements relatifs à la santé, comme c'est le cas pour les emballages des jus de fruits ou des cigarettes ? Oui a répondu Eurocare (European Alcohol Policy Alliance) lors d'une réunion au Parlement européen qui a rassemblé également des représentants de l'industrie des boissons alcoolisées, des institutions européennes et des experts de la santé publique.

>> Sur le site d'Eurocare :
"What is not on the bootle ? Future of alcohol

labels discussed in the European Parliament"