Vous êtes sur :

Les organisations non gouvernementales (ongs) démissionnent du Forum Alcool et Santé

Les Ongs de santé publique ont démissionné aujourd'hui du Forum Alcool et Santé de l'UE après l'annonce par le commissaire V. Andriukaitis qu'il n’y aurait pas de nouvelle stratégie de l'alcool de  l'UE. Cette décision va à l'encontre des demandes expresses des États membres et du Parlement européen de produire une nouvelle stratégie globale de lutte contre les méfaits de l'alcool en Europe.
Le Forum, présidé par la Direction Générale Santé de la Commission, comprend des représentants de l'industrie des boissons et des Ongs de santé publique. Plus de 20 organisations européennes de santé, y compris Eurocare (Alliance européenne Alcohol Policy), EPHA (European Public Health Alliance) et le CPME (Comité permanent des médecins européens) remettent aujourd'hui leur démission dans une lettre ouverte au commissaire Andriukaitis.

 

Télécharger  le communiqué de presse ; la note sur les motivations des ongs ; la lettre ouverte au Commissaire
Consulter l’actualité  : Alcool en Europe faits et chiffres

bouteilles de toutes les couleurs, et coktail en premier planFaits et chiffres sur l'alcool en Europe

  • 1 accident de la route sur 4 dans l'Union européenne (UE) sont dus à l'alcool; en 2010 près de 31 000 Européens ont été tués sur les routes dont  25% étaient liés à l'alcool
    L'alcool est le 3ème facteur majeur de risque en Europe pour les problèmes de santé et les maladies chroniques comme le cancer et les maladies cardiovasculaires
  • L'alcool est une substance toxique en termes de ses effets directs et indirects sur une large gamme d'organes et une cause de quelques 60 maladies. Si l’on prend en compte toutes les maladies et les blessures au niveau mondial, l'impact négatif sur la santé de la consommation d'alcool est  de 31,6 fois supérieur aux bénéfices

    Lire la suite...

plusieurs coktailsAlors que le lobby de l'alcool use de tous les moyens pour mettre à bas la loi Evin qui encadre la publicité sur l'alcool, un rapport de l'OCDE, paru le 12 mai et intitulé "Lutter contre l’usage nocif de l’alcool : Politiques économiques et de santé publique", contribue au débat et conforte les prises de position des acteurs de santé publique. Comme l'indique le Secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurría, lors de la présentation du rapport à Paris, “Le coût pour la société et pour l’économie d’une consommation excessive d’alcool est massif dans le monde, en particulier dans les pays de l’OCDE… Ce rapport montre clairement que des politiques, même coûteuses, de prévention de l’alcoolisme sont rentables à long terme, et souligne la nécessité pour les gouvernements d’agir d’urgence".

 

Lire le communiqué de presse

Europe A propos de la nouvelle stratégie alcool de l’Union Européenne

 

Surprise et déception : la Commission est sourde aux appels du Parlement Européen et des Etats Membres


La 16e réunion plénière du Forum européen sur l'alcool et la santé (EAHF) s’est réunit le lundi 18 mai à Bruxelles. A cette occasion le commissaire à la Santé et la Sécurité Alimentaire, Vytenis Andriukaitis, devait présenter les travaux de la Commission européenne sur la réduction des dommages liés à l'alcool en Europe.

 

Dans son discours, le commissaire a souligné la nécessité d'une large action visant à réduire les décès prématurés en Europe, et que l'alcool serait inclut comme un facteur de risque parmi d’autres au sein d’une stratégie plus large de lutte contre les maladies chroniques. Façon de noyer le poisson !

 

En tant que membre fondateur du Forum, l’Anpaa et Eurocare attendent maintenant depuis 2012 (terme de la précédente stratégie) une évolution permettant d’agir dans un cadre politique renforcé. D’autant que la précédente stratégie a eu un impact favorable sur les politiques nationales en la matière.

 

Effet d’un lobby de l’industrie ? Certes ! Mais aussi timidité et faiblesse de la Commission !

Parcours formule 1Un nouveau rapport sur l'ampleur de la publicité pour l'alcool au moment du Grand Prix de Monaco de Formule 1 en 2014 est publié ce 22 mai par l'Alliance Européenne des Politiques Alcool (Eurocare), l’Institut des Etudes sur l'Alcool (Royaume-Uni) et l'Université Monash (Australie). Les conclusions du rapport montrent que le parrainage de la F1 donne lieu à une exposition du public à la publicité de l'alcool extrêmement élevée. Le public est exposé aux marques d’alcool toutes les 5 secondes.

Lors de la course de F1 de Monaco en 2014, il y avait en moyenne 11 références à des marques d'alcool par minute. En d’autres termes 500 millions de personnes (audience) à travers le monde ont été exposées à une marque d'alcool en moyenne toutes les cinq secondes pendant près de deux heures.

 

Lire la suite...

Enquête européenne pour améliorer la communication sur l’information des risques liés à la consommation d’alcool

 

Participez à l’enquête européenne pour améliorez la communication sur l’information des risques liés à la consommation d’alcool, elle ne prendra pas plus de 5 minutes de votre temps

 

 

Cette enquête est réalisée dans le cadre d’une action conjointe des Etats Membres de l'Union européenne sur la réduction des méfaits liés à l'alcool (Joint Action on Reducing Alcohol Related Harm (RARHA)) réunissant des organisations d'experts en santé publique de 30 pays européens. Les résultats contribueront à améliorer la façon de communiquer les informations que le consommateur est en droit d’attendre.

Lire la suite...

senat, palais luxembourgCommuniqué du 7 mai 2015 - Urgence : ne laissons pas le lobby alcoolier  liquider la loi Evin !
Communiqué de l'Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie et de la Société Française d'Alcoologie


Lors de l'examen de la loi relative à la santé à l’Assemblée nationale, un amendement avait été déposé qui redéfinissait la publicité pour les boissons alcooliques de manière restrictive sur la base de critères ambigus et complexes et qui rendait possible une promotion sans limites de ces boissons. Le Gouvernement, souhaitant ne pas remettre en cause l'équilibre de la loi Evin, qui encadre leur publicité pour protéger la santé et permet à la fois l'information pour ne pas pénaliser les producteurs, avait obtenu le retrait de cet amendement. L'ensemble des groupes parlementaires avait accepté la position de sagesse de la ministre Marisol Touraine de maintenir le statu quo.
Au mépris de ses engagements, le lobby de l'alcool a néanmoins poursuivi, par des voies détournées, son offensive contre cette loi emblématique de santé publique.

 

Lire la suite dans la rubrique communiqué de presse

cuisinierL'ANPAA avait alerté en avril, lors du lancement de l'émission de télévision Recettes Pompettes diffusée sur YouTube, sur l'incivisme revendiqué des producteurs, qui mettaient en avant le contournement de la loi pour assurer la promotion d'une émission, et sur l'irresponsabilité de la valorisation de l'ivresse.

 

Une nouvelle étape est franchie avec la participation d'une invitée féminine, Elodie Frégé, à la fois sur la duperie et sur la négation des risques spécifiques encourus pas les femmes par rapport à la consommation d'alcool.

 

Télécharger le dossier : Décryptages N°14bis - Le bidonnage dangereux : Recettes Pompettes (Suite)

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

La Commission Européenne pressée par le Parlement Européen et le Conseil des Ministres pour mettre en œuvre une nouvelle stratégie alcool en Europe


 

29 avril 2015, Bruxelles – Aujourd'hui, le Parlement européen (PE) a adopté une résolution appelant la Commission européenne à présenter une nouvelle stratégie de l'UE pour 2016-2022 afin de lutter contre les dommages lies à La consommation d’alcool. Le message est clair. Il intervient tout juste une semaine après l’appel des ministres de la Santé de

 

l'UE réunis à Riga. Les députés européens et les ministres ont critiqué la Commission pour son laxisme en la matière sachant que la précédente stratégie a expiré en 2012.

Lire la suite...

L’ANPAA appelle instamment les députés européens français à voter le 27 avril la résolution sur la stratégie alcool.

 

Madame la Députée, Monsieur le Député,

L’ANPAA lance un appel afin que le Parlement européen donne la priorité à la santé publique en votant le 27 avril (session plénière) en faveur de la résolution appelant à une nouvelle stratégie alcool et adoptée par la Commission ENVI. Tous les eurodéputés devraient soutenir une nouvelle stratégie envisagée comme un investissement dans la santé, et susceptible d'assurer une croissance économique stable et solide à long terme. Le CNAPA (Comité de politique et d’action nationales en matière d’alcool) initiateur d’une action conjointe dans l’UE, appelle lui aussi à une nouvelle stratégie et l’industrie y semble également favorable. De leur côté, les Brasseurs Européens revendiquent la transparence et l’information du consommateur en soutenant l’étiquetage nutritionnel et des ingrédients sur les conditionnements de bière.

Lire la suite...