Vous êtes sur :

Capture d'écran de la page de garde du mémentoLe Mémento législatif Alcool est à nouveau disponible à la commande!

Le mémento Alcool fait un point sur les principales réglementations et jurisprudences portant

sur :

 

  • Le travail
  • La publicité
  • La route
  • Les jeunes
  • Les soins
  • La distribution
  • La fiscalité


Télécharger le Mémento législatif Alcool et le bon de commande

Capture d'écran du site Monte ta soirée Le projet "Monte ta soirée", porté par l'association Avenir Santé, accompagne les organisateurs de soirées - discothèques, association étudiante, collectif de jeunes, festival, collectivités... - dans la mise place d'événements festifs responsables.

 

Chaque année le prix "Monte ta soirée" récompense des structures qui rendent leurs soirées responsables. L’état d’esprit dans lequel cela se fait est important ; ainsi les initiatives simples, aux moyens limités, peuvent elles aussi être primées. Pour concourir et tenter de remporter un prix, les organisateurs de soirées ont jusqu'au 4 juin 2014 pour déposer leur dossier sur le site www.montetasoiree.com. La remise du prix

aura lieu en octobre 2014.

 

 

L'A.N.P.A.A. est l'un des membres du jury. A ses côtés figurent la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA), l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES), la Direction générale de la santé, le ministère de l'enseignement supérieur, le ministère de la jeunesse, la Sécurité routière, la Croix-Rouge, la Ligue contre le cancer et Animafac.

 

Visionner la BO du prix sur le site monte ta soirée.




Une scène de concert est prise en photo depuis la fosseLe Printemps de Bourges a reçu vendredi 25 avril la présidente de la MILDECA. A cette occasion la présidente s’est rendue sur « le Campement » afin de rencontrer les acteurs de prévention et notamment l’équipe de maraude de l’ANPAA18 du dispositif de réduction des risques le Bamboch’ .

Le Campement est un espace de prévention, situé au centre du festival, pour aborder de façon ludique et conviviale les thématiques Addictions, Sexualité, Audition et Bien-Etre du festivalier.  Plusieurs dispositifs de prévention s’articulent autour du « Campement » dont des équipes de maraude itinérantes du dispositif « Bamboch’ » . Durant ces maraudes, les professionnels de l’ANPAA18 vont à la rencontre des festivaliers, discutent avec eux de leur soirée, de leur consommation, diffusent des outils (éthylotests, préservatifs, bouchons d'oreille, roule ta paille,…), abordent des thématiques telles que route, binge drinking, poly consommation, sexualité et les risques associés, rappellent quelques techniques de réduction des risques… enfin selon la situation des festivaliers ils peuvent aussi les orienter vers un hébergement sommaire, assurer lien avec les pompiers, donner une collation/eau, couverture de survie...

Lire la suite...

Capture d'écran du rapport de l'OFDTL’OFDT publie une étude « Nouveaux modes de socialisation des jeunes publics adultes en espaces ouverts autour de consommations d’alcool » réalisée durant l’été 2011 par le pôle TREND de l’OFDT et par l’association Charonne, dans cinq lieux parisiens, auprès de 50 jeunes de 17 à 35 ans, interrogés sur leurs pratiques de sorties, les contextes et les caractéristiques de leurs consommations d’alcool en milieux ouverts.

Ce rapport fait apparaître que

  • les groupes de jeunes diffèrent selon les espaces, selon leur statut professionnel.

    Lire la suite...

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a délivré ce vendredi 14 mars une autorisation temporaire d'utilisation (RTU) du baclofène dans le traitement de l'alcoolo-dépendance.

 

L’ANSM considère que le rapport bénéfice/risque de ce médicament pouvait être présumé favorable sous certaines conditions, et vient donc d’octroyer une RTU. Le baclofène pourra ainsi être prescrit après échec des autres traitements disponibles chez les patients alcoolo-dépendants dans les deux indications suivantes :

  • "Aide au maintien de l’abstinence après sevrage chez des patients dépendants à l’alcool"
  • "Réduction majeure de la consommation d’alcool jusqu’au niveau faible de consommation tel que défini par l’OMS chez des patients alcoolo-dépendants à haut risque."

    Lire la suite...

Capture d'écran de l'afficheA compter du 1er septembre 2015, l’éthylotest anti-démarrage (EAD) devient obligatoire dans tous les autocars, cela en application de l’article 70 bis de l’arrêté du 2 juillet 1982. Rappelons que depuis le 1er janvier 2010, un éthylotest anti-démarrage (EAD) équipent les autocars neufs transportant des enfants.

Ce dispositif qui analyse la concentration d’alcool dans l’air expiré empêche le démarrage du véhicule en cas d’alcoolémie supérieure au taux autorisé (soit à partir de 0,10 mg par litre). Si le test est positif, il est possible de procéder à un nouvel essai au bout d’une minute. Mais si le test est à nouveau positif, le démarrage est bloqué pendant 30 minutes.

Le véhicule peut démarrer sans souffler dans l’EAD: soit grâce à une clé détenue par le chauffeur ou grâce par à code détenu par l’employeur. Le démarrage manuel du moteur suite à un souffle positif sur l’EAD constitue

une infraction au code de la route. Les données sont enregistrées et conservées sur l'EAD durant 45 jours.

 

 

Pour en savoir plus, retrouver sur le site du Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie la Réglementation sur les EAD.

homme quarantaine tenant un verre de vinD’après les résultats d’une étude parue dans la revue Neurology il apparait qu’une consommation supérieure à trois verres d’alcool par jour pour les hommes entraîne un déclin de la mémoire et des capacités mentales allant de 1,5 ans à 6 ans.


Les auteurs de l’étude ont analysé, à 3 reprises à 5 et 10 ans d'intervalle, les données d’environ 5.000 hommes et d’environ 2.000 femmes. Après 10 ans, alors qu'ils étaient âgés en moyenne de 56 ans, les participants ont passé des tests de mémoire et de coordination de l'attention et du raisonnement.

 

Il apparaît, pour les hommes, qu’une consommation légère à modérée n'affecte pas la mémoire et les capacités mentales, mais qu’une consommation de plus de 3 verres par jour (36 grammes d'alcool) entraîne un déclin cognitif plus rapide de 1,5 ans à 6 ans. Concernant les femmes, l’enquête ne comptait pas un nombre suffisant de participantes consommant de grandes quantités d'alcool pour tirer des conclusions.

 

Lire l'article Alcohol consumption and cognitive decline in early old age, dans la revue Neurology

Groupe de jeunes discutantL'Institut de recherche et documentation en économie de la santé (IRDES) publie une synthèse des résultats de plusieurs enquêtes sur Les jeunes et l’alcool : évolution des comportements, facteurs de risque et éléments protecteurs

Il apparaît que la consommation d’alcool est en baisse chez les jeunes français de 13 à 24 ans. Elle reste toutefois dans la moyenne européenne.

En France, les différentes études pointent

  • une expérimentation plus précoce (13,2 ans pour les garçons, 13,6 ans pour les filles);
  • L’âge moyen de la première ivresse reste stable 15,2 ans pour les filles et les garçons
  • Une augmentation des ivresses ou des consommations ponctuelles importantes
  • la diminution de l’écart de consommation entre garçons et filles. (26,8 verres standards pour les garçons, 10,6 pour les filles)

    Lire la suite...

Plusieurs bouteilles et deux verres à cocktailD'après une étude de l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS) la consommation d'alcool provoque directement la mort d'environ 80.000 personnes par an en Amérique du Nord et du Sud. Ce problème est particulièrement aigu en Amérique centrale.


Une étude menée par Vilma Gawryszewski et Maristela Monteiro entre 2007 et 2009 dans 16 pays d’Amérique du Nord et du Sud il apparaît qu'environ 79.456 décès par an sont directement imputables à l’alcool (maladie du foie et troubles mentaux et comportementaux liés à la consommation d'alcool). Les auteurs ont indiqué que « la mort ne serait pas arrivée en l’absence de consommation d'alcool ».

Lire la suite...

Marteau posé sur des codesL'A.N.P.A.A. veille à l’amélioration et à l’application de la législation en matière de publicité sur l’alcool et exercer ses droits reconnus de partie civile. Nous publions une synthèse

des 4 actions en cours et des 7 décisions rendues en 2013.

Décisions rendues en 2013

 

  • A.N.P.A.A. contre RICARD « Un Ricard des rencontres ».
  • A.N.P.A.A. contre Heineken – ‘Ed Banger »
  • A.N.P.A.A contre société Huricane et société H Entreprise « Desperados Hurricane »
  • A.N.P.A.A. contre Hachette FILIPACCHI - / MHCS MANAGEMENT /MHD MOET HENNESY DIAGEO

    Lire la suite...