Vous êtes sur :

alerteL’Observatoire européen des drogues et de la toxicomanie (OEDT) et Europol lance une alerte concernant 2 drogues synthétiques - le 4,4’-DMAR et les comprimés de MDMA fortement dosés- ayant récemment causé de sérieux dommages en Europe.

 

Le 4,4’-DMAR, « legal high », aussi connu sous les noms de « 4-méthyl-U4Euh », « 4-méthyl-euphoria »,  « 4,4-diméthylaminorex » et « Sérotoni » circule au Danemark, en Finlande, en Hongrie, aux Pays-Bas, en Suède et au Royaume-Uni. Plusieurs effets secondaires ont été décrits : agitation, hyperthermie,  problèmes respiratoires et des arrêts cardiaques...

Des comprimés de MDMA fortement dosés. Dans le contexte actuel où l’ecstasy reste considérée comme une "drogue de débutant" faiblement dosée, leur circulation présente un danger. Les doses moyennes par comprimé sont en effet passées de 50 à 60 mg par comprimé dans les années 2000 à près de 100 mg de MDMA depuis 2012. "Actuellement on retrouve des comprimés contenant entre 150 et 200mg de MDMA et certains comprimés analysés ont révélé des quantités encore plus importantes"

Sources : Drogues info service, l'Observatoire européen des drogues et de la toxicomanie (OEDT) et Europol