Vous êtes sur :

La mAdo allumant une cigaretteinistre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a publié le 24 août 2016, en vue de la prochaine rentrée scolaire, les consignes de sécurité applicables dans les écoles, collèges et lycées en raison du risque terroriste, l'Organisation de l'Etat Islamique (DAECH) ayant explicitement menacé les établissements d'enseignement français.

 

A cette occasion, resurgit le sujet de l'autorisation de fumer pour les élèves dans les enceintes scolaires.

 

Ce sujet a été largement débattu en février 2016, car certains proviseurs et certains parents demandaient, en raison du risque terroriste, que les élèves et lycéens puissent être autorisés à fumer à l'intérieur des établissements d'enseignement plutôt qu'à l'extérieur, regroupés sur les trottoirs pendant les pauses.

 

A la suite des interventions publiques des associations de lutte contre le tabagisme et de prévention des addictions, dont l'ANPAA, la ministre de l'Education nationale et la ministre de la Santé, Marisol Touraine, avaient confirmé que l'interdiction générale de fumer dans les lieux collectifs continuerait à s'appliquer pour des raisons de santé publique. Cependant, certains proviseurs ou parents d'élèves ont réaffirmé leur demande à l'occasion de la publication des nouvelles consignes de sécurité pour les établissements d'enseignement.

 

Ce dossier Décryptages N° 17 fait le point sur "le problème des pauses clopes" au lycée.

 

 

Télécharger le dossier  Décryptages N°17 - Terrorisme et tabagisme dans les lycées : Les éléments du débat

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer