Vous êtes sur :

Depuis le 1er janvier 2010, la Norvège interdit la publicité en faveur du tabac sur les lieux de vente (suppression des linéaires). Des chercheurs ont évalué cette disposition au travers de 3 enquêtes auprès de 900 personnes âgées de 15 à 54 ans. L’une d’elle a été menée avant la mise en œuvre de l’interdiction, les deux autres après.

Résultats
Il apparaît que 97% des lieux de vente étaient en conformité avec la mesure interdisant la publicité.
Les jeunes interrogés indiquent qu’avant l’interdiction de la publicité en faveur du tabac sur les lieux de vente, ceux-ci pouvaient être tentés  par un produit en le voyant. Une fois l’interdiction mise en œuvre, les jeunes interrogés indiquent qu’il leur apparait plus difficile de choisir une marque.

Cette mesure est largement approuvée par la population norvégienne qui l’analyse comme une mesure pouvant contribuer à diminuer la proportion de jeunes fumeurs.

Consulter l’article Out of sight, out of mind? Removal of point-of-sale tobacco displays in Norway (en anglais) sur tobaccocontrol.bmj.com

Lire l'entretien avec Emmanuelle Beguinot, directrice du Comité National Contre le Tabagisme CNCT

ActionUne enquête qui analyse les stratégies marketing menées, entre 2005 et 2010, par les industriels du tabac au cinéma vient d’être publiée. Cette enquête réalisée par l’institut Ipsos et la Ligue contre le cancer étudie les placements produits (types de tabac et objets utilisés, situation émotionnelle de l’acteur, lieu d’apparition… ) dans 180 films français.

Il apparaît que :

  • Le tabac est très présent dans les films français. (le tabac est présent dans 80% des films analysés)
  • En 2010, 30 films français totalisent 99 minutes de tabagisme.
  • Les actrices sont plus nombreuses à fumer en 2010 (30% des actrices fument au moins une fois dans le film contre  20% pour les acteurs)
  • Le cinéma banalise l’acte de fumer. Le tabac est fumé dans des situations normales qui ne sont pas marquées positivement ou négativement.
  • L’interdiction de fumer n’est pas toujours respectée. Plus de 20% des scènes ont lieu dans des cafés, restaurants... et 20% ont lieu sur le lieu de travail.

Consulter la synthèse de cette enquête sur le site de l'Ipsos

Parce qu’il avait vendu des cigarettes à des mineurs le CNCT (Comité national de lutte contre le tabagisme) a porté plainte contre lui. La condamnation de ce buraliste est désormais définitive.

Après avoir été condamné en 1ère Instance puis en Appel, président de la Fédération d’Ile-de-France des buralistes et administrateur de la Confédération nationale, vient de se désister de son pourvoi en Cassation. La condamnation pour violation réitérée de l’interdiction de vente de tabac aux mineurs est donc définitive.


En savoir plus
Lire le communiqué de presse du CNCT

Lire l'article Vente de tabac aux mineurs, la majorité des buralistes en infraction

Lire l'article Condamnation de buralistes pour vente aux mineurs et publicités sur le lieu de vente

Consulter notre mémento législatif tabac

Cigarette qui se consume dans un cendrierTabac, L’Alliance contre le tabac publie les réponses des candidats

L’Alliance contre le tabac a interpellé les candidats à la présidentielle sur leur politique sur la question du tabac et les a invité à  « endosser les termes de sa charte qui présente les principales mesures à prendre en urgence »

Quatre candidats se sont positionnés : Nathalie Artaud, Nicolas Dupont-Aignan, François Hollande et Eva Joly.

Analyses des réponses et du quinquennat qui s’achève

L’alliance contre le tabac estime

  • qu’au cours du dernier quinquennat les industries du tabac et les buralistes ont été favorisés au détriment de la santé publique. Les hausses du prix du tabac sont jugées non dissuasives, la prévalence du tabagisme est en effet passée de 29,9 % en 2005 à 33,7 % en 2010, cela alors qu'elle avait diminué entre 1999 et 2004.
  • Nicolas Dupont-Aignan indique que les hausses de prix doivent être modérées.
  • Nathalie Arthaud émet des réserves sur les hausses des taxes, qui affecteraient les plus démunis.
  • Eva Joly reprend quasiment l’ensemble des points de la charte.
  • François Hollande compte intégrer la lutte contre le tabagisme dans un plan de santé publique

Consulter le dossier de presse et les réponses des candidats sur le site de l'Alliance contre le tabac

Cigarette qui se consumme dans un cendrierD’après une estimation publiée dans la Revue du praticien (estimation de Catherine Hill, directrice du service d'épidémiologie des cancers de l'Institut Gustave Roussy), le nombre de décès attribuables au tabac serait de 73.000 par an en France.

73.000 morts en France, cela représente

  • 59.000 décès chez les hommes et 14.000 chez les femmes
  • 34% des décès chez les hommes et 11% chez les femmes, de 30-69 ans
  • Une réduction de l'espérance de vie d'un fumeur de 20 à 25 ans par rapport à celle d'un non-fumeur

L'estimation porte sur les fumeurs actifs. Cette hausse (la dernière estimation publiée en 2003 dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire comptabilisait 66.000 morts) s’explique par une progression des décès féminins du fait du développement du tabagisme des Françaises au cours des quarante dernières années.

Source APM Agence de Presse Médicale

Cigarette qui se consume dans un cendrierL’étude barométrique de la Fédération Française de Cardiologie pointe de nouveaux leviers du tabagisme chez les 9-15 ans A l’occasion des Parcours du Cœur, la Fédération Française de Cardiologie publie la quatorzième édition de son enquête annuelle sur les jeunes et leur coeur. L’enquête pointe le rôle de la famille dans « l’entrée en addiction » des jeunes fumeurs. Il ressort de cette enquête :

Les 9-11 ans

  • 7% ont déjà fumé
  • l’environnement de parents fumeurs augmente de 2.5 fois le risque d’essayer la cigarette (10% des enfants de parents fumeurs ont essayé le tabac alors qu’ils ne sont que 4% lorsque les parents sont non fumeurs)
  • 58% des enfants pense que l’on peut s’arrêter après cette 1ère cigarette, un pourcentage en augmentation constante ces dernières années.

    Lire la suite...

Logo de l'Observatoire Français des Drogues et des ToxicomaniesL’OFDT (Observatoire français des drogues et des toxicomanies) publie le bilan 2011 Tabac, Tableau de bord mensuel des indicateurs tabac du tableau de bord tabac. Ceux-ci proposent une vue synthétique de l’évolution récente des principaux indicateurs liés aux ventes de tabac, à la prise en charge des fumeurs et aux actions de prévention et d’information. Le bilan note

  • Un recul global des ventes de Tabac (recul de 0,7 % par rapport à 2010)
    .Avec une baisse des ventes de cigarettes (- 1,3 %) et une progression des ventes du tabac à rouler (+ 5 %)
    .L’évolution des prix influence les ventes de cigarettes dans le réseau buraliste français : lorsqu’ils sont stables  les achats tendent à augmenter et lorsqu’ils sont en hausse les ventes suivent la tendance inverse.

    Lire la suite...

Première de couverture du rapport de l'OMS Mortalité attribuable au tabac dans le mondeL’Organisation mondiale de la santé (OMS) publie un rapport «Mortality Attributable to Tobacco» La mortalité attribuable au tabac.

Celui-ci indique que dans le monde:

  • 5% des décès sont dus à des maladies transmissibles et
  • 14% des décès résultant de maladies non transmissibles, sont attribuables à l'usage du tabac, chez les adultes âgés de 30 ans et plus.
  • Selon l'OMS, environ un milliard de personnes devraient mourir du tabagisme au cours de ce siècle.

Consulter le rapport (en anglais) sur le site de l’OMS

En savoir plus

Tas de mégots de cigarettesL’OFDT (Observatoire français des drogues et des toxicomanies) publie le tableau de bord mensuel Tabac.

A noter, par rapport à février 2011

  • une stabilité du nombre de vente de cigarettes
  • une augmentation de nombre de vente de tabac à rouler (+ 8%)
  • une diminution du nombre de nouveaux patients accueillis en consultations de tabacologie (-5%)
  • une nette augmentation du nombre d'appels traités par des tabacologues à Tabac Info Service


Consulter l’ensemble des éléments du tableau de bord sur le site de l’OFDT

Ciagrette qui se consume dans un cendrierPropositions pour une nouvelle politique de lutte contre le tabac : Rapport d'Yves Bur

Le rapport remis au ministre du travail, de l'emploi et de la santé, Xavier Bertrand, préconise 10 axes d’action :

  • 1. Structurer le contrôle du tabac et la contribution des différents ministères ;
  • 2. Financer le contrôle du tabac et la prévention des maladies non transmissibles liées au tabac par de nouveaux financements ;
  • 3. Revoir la structure de la fiscalité du tabac pour en réduire la consommation ;
  • 4. Stopper l’ingérence de l’industrie du tabac et affidés dans les politiques de santé publique ;
  • 5. Rendre au tabac sa véritable image : un produit qui tue 60 000 personnes par an dans des conditions de souffrance intolérables ;
  • 6. Renforcer le cadre réglementaire et le faire appliquer ;
  • 7. Traiter la dépendance tabagique : vers une prise en charge complète ;
  • 8. Développer la recherche ;
  • 9. Renforcer l’engagement la France au plan européen et international ;
  • 10. Préparer les acteurs économiques à la sortie du tabac.

Ce rapport met en perspective l’ensemble des éléments de la Convention Cadre de Lutte contre le Tabagisme (CCLAT), ratifiée par la France en 2004.

 

En savoir plus,