Vous êtes sur :

Logo Haut conseil de santé publiqueLe Haut conseil de la santé publique (HCSP) diffuse ce jour, un avis relatif à l’augmentation des taxes sur le tabac en vue de réduire la prévalence du tabagisme en France.

Cet avis se fonde sur  trois constats

  • le tabagisme est reparti à la hausse aussi bien en population générale que chez les jeunes.
  • le coût lié aux conséquences du tabagisme sur la santé des fumeurs est estimé à plus de 47.milliards d’euros par an.
  • les augmentations des taxes sur les produits du tabac est l’outil de lutte contre le tabagisme le plus efficace

Le HCSP recommande

  • d’augmenter les taxes sur tous les produits du tabac (cigarettes, cigares, tabac à rouler, …) en vue d’en augmenter le prix,
  • de redéfinir les actions de prévention et de les adapter aux différents groupes de populations de fumeurs,
  • d’augmenter le remboursement du sevrage tabagique.
  • la création d’un pilotage unique du contrôle du tabac et de l’application de la Convention Cadre de Lutte contre le Tabac de l’OMS, dépendant directement du Premier ministre.

Lire l'avis relatif à l’augmentation des taxes sur le tabac en vue de réduire la prévalence du tabagisme en France. sur le site du Haut conseil de la santé publique

Consulter notre rubrique l'Essentiel sur le tabac

Cigarette qui se consume dans un cendrierD’après une étude publiée dans Tobacco Control Journal, l’interdiction de fumer dans les lieux publics entraîne une diminution de la consommation quotidienne de tabac que ce soit dans les lieux publics ou à la maison.

L’étude a concerné 4.634 fumeurs, de quatre pays (Allemagne, France ,Irlande et Pays-Bas). Elle évaluait le nombre de cigarettes fumées avant et après l’entrée en vigueur d’une législation interdisant de fumer dans les lieux publics.

Il ressort de cette étude que la mise en œuvre d’une loi interdisant de fumer dans les lieux publics entraîne une diminution du nombre de personnes qui s’interdisent de fumer à domicile :

  • 38 % en Allemagne,
  • 28 % aux Pays-Bas,
  • 25 % en Irlande et
  • 17 % en France.

Cette étude réfute l'hypothèse selon laquelle l'interdiction de fumer dans les lieux publics entraîne une augmentation de la consommation à la maison.

Lire le résumé de l’article (en anglais) sur le site de Tobacco Control Journal

Logo interdiction de fumerNice, première plage labellisée "sans tabac"

Le maire de Nice, Christian Estrosi, et le président de la Ligue nationale contre le cancer (LNCC) Gilbert Lenoir ont signé lundi une convention officialisant la labellisation d'une plage de la ville comme "plage sans tabac".

La plage proposée par la municipalité est celle du Centenaire, centrale, sur la Promenade des Anglais, elle a déjà été labellisée "handyplage".

L'interdiction de fumer sur cette plage devrait entrer en vigueur à la prochaine saison estivale. Les contrevenants s'exposeront à des amendes pouvant aller jusqu'à 38 euros.

Le label "Plage sans tabac" a pour objectif de proposer au grand public de rendre non fumeur, grâce à un décret municipal, des espaces qui en principe ne sont pas soumis à l’interdiction de fumer.

On évalue à 60.000 le nombre de décès liés au tabac, (54.600 chez les hommes et 6.000 chez les femmes).
La part des décès féminins est en progression du fait du développement du tabagisme des Françaises au cours des quarante dernières années.

Plusieurs mégots de cigarettes écrasésEn 2012, un fumeur sur quatre prévoit d’arrêter la cigarette.

D’après une étude, un fumeur sur quatre (26,2%) prévoit d’arrêter la cigarette. L’étude a été réalisée en ligne, par Harris Interactive pour Pfizer, en janvier 2012, auprès d’un panel de près de 1.000 personnes (214 fumeurs, 305 ex-fumeurs et 454 non fumeurs), âgés de 15 ans et plus.

Il ressort de cette étude:

  • un fumeur sur quatre (26,2%) prévoit d’arrêter la cigarette en 2012
  • 69% fumeurs admettent que le tabac entraine une forte dépendance (le tabac est cité avant l’héroïne et la cocaïne dans 68% des réponses)
  • 19% des fumeurs indiquent qu’ils continueraient de fumer, cela même s’ils contractaient une maladie liée au tabagisme

Rappelons que :

  • Presque tous les fumeurs sont dépendants du tabac. L’effet de la nicotine, absorbée à chaque bouffée, combinée à la multiplication du geste (10 à 20 par cigarette), explique l’installation fulgurante de la dépendance.
  • A court et moyen terme, le fumeur rencontre de nombreux problèmes de santé. Sont essentiellement concernés : le système cardiovasculaire (hypertension artérielle, infarctus,…) ; le système respiratoire (toux, affections bronchiques, …) et le système digestif (perte d’appétit, ulcère, …)

Si le sujet est dépendant, il faut recourir au sevrage. Les Centres d’Addictologie de l'Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie, structures d’accueil, d’écoute et d'accompagnement pour les personnes en difficulté avec le tabac, proposent une prise en charge personnalisée. Le traitement peut allier des médicaments et une psychothérapie.

Pour en savoir plus, consulter notre dépliant L'essentiel sur le tabac.

Cendrier et cigarette64% des Français indiquent avoir été en contact, au cours des 6 derniers mois, avec de la fumée de cigarette, dans un endroit où il est interdit de fumer. C’est ce qui ressort d’une enquête réalisée par Harris Interactive, du 7 au 9 décembre 2011, auprès d’un échantillon représentatif de la population, de plus de 1100 personnes, pour le compte de l’association DNF (Droits des non fumeurs).

Cette enquête indique que l'interdiction de fumer est insuffisamment respectée que ce soit sur le lieu de travail, dans les transports en commun, ou dans les bars, cafés et restaurants. 

  • sur le lieu de travail
    36% des répondants
    ont été exposés au tabagisme sur leur lieu de travail
  • dans les bars, cafés et restaurants
    60% sur les terrasses
    . La DNF rappelle que les terrasses entièrement fermées constituent l’une des principales dérives.
    32% à l’intérieur d’un restaurant ou d’un bar
    . Cela indique une certaine tolérance de certains établissements.
  • dans les transports en commun
    44% sur le quai d’une gare
    et 20% au sein d’un transport en commun.

Consulter,

Cendrier avec cigaretteUn tiers des patients diagnostiqués atteints d’un cancer du poumon et fumeurs, continuent de fumer. C’est le constat que dresse une étude menée auprès de plus de 5.000 patients, publiée dans Cancer, de l’American Cancer Society. Les auteurs de cette étude insistent auprès des patients concernés et de leurs médecins, sur l’importance d’un arrêt du tabac.

La poursuite du tabagisme pour un patient atteint d’un cancer :

  • modifie les réponses aux traitements
  • aggrave le risque de récidive
  • entraine un risque de cancer ultérieur
  • peut entrainer une diminution de la longévité


D’après les auteurs, les médecins devraient mieux accompagner leurs patients vers un arrêt du tabac.

Consulter l’article (en anglais) sur le site Cancer

Mégots de cigarettesLa mairie de Paris vient d’annoncer qu’elle compte installer cette année, entre 10.000 et 15.000 éteignoirs à cigarettes. Une fois ce dispositif installé, jeter un mégot, dans la rue, à Paris, pourrait être passible d'une amende de 35 euros.

Cette opération s’inscrit dans la campagne "Paris met les pollueurs à l'amende", avec pour objectif le respect de la propreté des rues et des trottoirs. Les actes de pollution tels que dépôt sauvage d'encombrants, uriner dans la rue, ne pas ramasser les crottes de son chien… sont passibles d’une amende depuis septembre 2011.

La législation ailleurs:

  • Singapour : Interdiction de jeter un mégot par terre, 600€ d'amende
  • Etats-Unis, Californie : Interdiction de fumer sur les trottoirs
  • Etats-Unis, New York : Interdiction de fumer dans les parcs, sur les plages ou dans les centres piétons
  • Suède : Interdiction pour les enseignants de fumer devant leurs élèves

Consulter notre rubrique L'essentiel sur le tabac
Prendre contact avec un tabacologue de l'A.N.P.A.A.

Cendrier avec cigarette

 

Pour la 5ème année d’interdiction de fumer dans les lieux qui accueillent du public, la DNF (Droits des Non Fumeurs) a commandé une enquête omnibus à Harris Interactive, réalisée auprès d'un échantillon de 1157 personnes, sur les Français et le tabagisme passif.

 

De cette enquête il ressort que

  • les Français jugent la fumée de cigarette gênante surtout en présence d’enfant (92% dans les voitures en présence d’enfant, 66% dans les espaces et parcs dédiés aux enfants).
  • lorsqu’il s’agit des gradins et stades ou des terrasses des cafés, le pourcentage de personnes gênées tombe à 52% et 45%.

L’enquête s’intéresse aussi à l’exposition des sondés au tabagisme de leur voisin. Il apparait que

  • 61% des personnes ont été exposées
  • 79% des personnes exposées le supportent de moins en moins.


Consulter le dossier de presse sur le site de la DNF

Vente de tabac aux mineurs, 62% des buralistes en infraction

Depuis 2003, en France, la vente de tabac est interdite aux mineurs. Afin d’évaluer l’application de cette mesure et pour connaître la perception des jeunes sur cette mesure, un institut a mené deux enquêtes pour le CNCT (Comité national de lutte contre le tabagisme).

Première enquête : l'institut a utilisé les visites mystères auprès d'un échantillon représentatif. 430 débits de tabac ont été visités. Pour chaque visite, deux personnes se présentaient : un mineur de 12 ou 17 ans (fille ou garçon), et un adulte-enquêteur.

 

  • 62 % des buralistes étaient en infraction et ont vendu du tabac à des mineurs de 12 et 17 ans.
  • A l’égard des enfants de 12 ans, plus d'un tiers des buralistes ont accepté de leur vendre du tabac (38 %),
  • seuls 8 % ont demandé une pièce d’identité ; et 26 % ont demandé l’âge


Deuxième enquête : sondage mené par l'institut LH2, sur internet, auprès de 600 jeunes, représentatifs de la population française âgée de 12 à 17 ans, selon la méthode des quotas.

  • 6 jeunes fumeurs sur 10 indiquent qu'ils se procurent, sans difficulté, du tabac chez les débitants . C’est d'ailleurs la première façon de s’approvisionner citée par les mineurs.
  • 55% des jeunes jugent la loi peu efficace. Celle-ci n’est pas toujours appliquée par les buralistes.

 

Consulter

Rapport de l’OMS sur l’épidémie mondiale de tabagisme, 2011Le Rapport de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) sur l’épidémie mondiale de tabagisme, 2011; porte sur l’état d’avancement de la politique mondiale de lutte antitabac.

Le rapport examine les deux principales stratégies sur les mises en garde sanitaires (les étiquettes apposées sur l’emballage des produits du tabac) et les campagnes antitabac dans les médias.

Télécharger sur le site de l'OMS