Vous êtes sur :

Le décret RDR référentiel en direction des personnes prostituées paru au JO du 5 mars définit le cadre de référence relatif aux activités de réduction des risques pour les personnes en situation de prostitution visant à prévenir les dommages sanitaires, psychologiques et sociaux résultant des pratiques prostitutionnelles.

Le texte fixe un référentiel des actions dans ce domaine :
- le cadre de référence (intervention auprès des personnes mais aussi des administrations pouvant intervenir auprès de ces personnes)
- les objectifs (prévention, améliorer la santé, l'insertion sociale notamment)

Lire la suite...

La conférence de presse du 6 Mars réunissant divers acteurs de la prévention, dont la MILDECA et l’OFDT, a été l’occasion de rappeler le statut particulier des femmes ayant des conduites addictives, au travers de chiffres montrant globalement que les femmes consomment moins que les hommes, exception faite des médicaments psychotropes. Ainsi, 25% des femmes de 15 à 75 ans fumaient régulièrement en 2015 contre 31% d’hommes ; 10% des femmes de 18 à 64 ans déclarent consommer régulièrement de l’alcool contre 29% d’hommes, tandis qu’on observe une moindre différence entre les sexes chez les jeunes ; le cannabis a été expérimenté par 23% des femmes de 15 à 64 ans contre 38% d’hommes. En ce qui concerne les addictions comportementales, notamment celle aux écrans chez les jeunes, des différences ont aussi été constatées, 7% des consultations d’hommes aux CJC contre 2% de femmes étaient à ce propos.

Lire la suite...

Enregistrer

Enregistrer

Échec après échec, nos politiques publiques en matière de drogues font aujourd’hui l’objet d’intenses débats. Les citoyens se réapproprient le sujet et demandent des comptes en matière de libertés individuelles, de justice sociale, de lutte contre le trafic et d’efficacité de l’action gouvernementale.

Lire la suite...

visuel projet associatif

Vient de paraître !  le projet associatif de l'ANPAA.

Pour découvrir le projet associatif porté et partagé par les membres actifs bénévoles et par les professionnels de l'ANPAA cliquez ici

 

Enregistrer

Le Rapport IGAS IGF IGSJ sur l’évaluation des politiques interministérielles d’insertion des personnes confiées à l’administration pénitentiaire par l’autorité judiciaire rendu public le 27 janvier 2017 (daté de juillet 2016) - qui fait suite à une audition de l'ANPAA (Alain Rigaud, Cathie Simon, Franck Lecas)  en septembre 2015-  se montre critique à l’égard des conditions de détention, dues en particulier à la surpopulation carcérale.

 

Il faut selon les auteurs, valoriser le milieu ouvert et maîtriser le recours à la détention. Il y a trop de sorties sèches et pas assez d’aménagements de peine, et les réformes récentes n’y ont rien changé ou presque. Par exemple la contrainte pénale est sous-utilisée, en tout cas en deçà des objectifs et le rapport propose des pistes pour parvenir à les atteindre.

 

Les pistes d’amélioration pointent également les besoins en matière de réinsertion et d’amélioration du système d’information du milieu judiciaire / pénitentiaire qui ne permet pas un suivi convenable des individus ni des politiques pénales. Ces systèmes doivent selon le rapport être décloisonnés.

Lire la suite...

e cigaretteLe marché du tabac et de ses dérivés a été bouleversé depuis 2005 par l'irruption de la cigarette électronique (ou e-cigarette) dont l'invention est attribuée à Hon Lik, un pharmacien chinois, et qui a connu un développement exponentiel jusqu'à une stagnation ces deux dernières années.

Au-delà du secteur économique, la cigarette électronique a provoqué et provoque toujours des débats au sein du monde de la santé quant à ses bénéfices face à la catastrophe sanitaire mondiale due la consommation de tabac (100 millions de morts au 20ème siècle et 6 millions de morts par an selon l'OMS).

La cigarette électronique a créé des controverses sur sa contribution à l'arrêt du tabac et à la réduction des risques liés au tabagisme.

Télécharger le Décryptages N°22 - Le vapotage : De l'enthousiasme à la prudence

 

 

 

Lire la suite...

L’OFDT vient de publier son tableau de bord mensuel mensuel relatif au tabac et au tabagisme en France. Ce tableau de bord fait apparaître une forte diminution de la vente de tabac si l’on compare le mois de décembre 2016 à décembre 2015. Les ventes de cigarettes ont en effet reculé de 14,3 % et celles de tabac à rouler de 6,9 %.


« Si la baisse n’est pas exceptionnelle pour le tabac à rouler, pour les cigarettes, c’est en revanche la plus forte diminution de mois à mois depuis septembre 2013 », indique l’OFDT.


Cette baisse pourrait être l’effet de l’opération Moi(s)s sans tabac, opération nationale menée par Santé publique France, lancée le 1er novembre avec pour objectif d’inciter les fumeurs à arrêter de fumer pendant au moins 30 jours.  Elle pourrait aussi être la conséquence de l'application du décret et l'arrêté relatifs au paquet neutre des cigarettes et de certains produits du tabac qui imposent aux industriels du tabac de ne livrer aux buralistes que des paquets neutres cela dépuis le 20 novembre 2016.


Enfin l’OFDT nous indique aussi concernant les traitements pour l’arrêt du tabac que par rapport à décembre 2015 le nombre « d’équivalents patients traités » a augmenté de 13 %.

 

Dans le même temps nous apprenons que l'augmentation des prix du tabac attendue ce we (30 à 40 centimes pour les cigarettes manufacturées et de 1,50€ pour le tabac à rouler) a été différée. Lire l'article du Parisen "Tabac : la hausse du prix du paquet attendra" .

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

coca colaA partir de demain, les boissons contenant des sucres ajoutés ou des édulcorants ne pourront plus être mis à disposition « à volonté, gratuitement ou pour un prix forfaitaire » selon un arrêté du 18 janvier 2017 publié ce jour.


L'arrêté, signé conjointement par les ministres de la santé, de l'agriculture et de la consommation fixe la liste des catégories de boissons concernées  "les boissons gazeuses et non gazeuses aromatisées, des concentrés comme les sirops de fruits, les boissons à base d'eau, de lait, de céréales, de légumes ou de fruits y compris les boissons pour sportifs ou les boissons énergisantes, les nectars de fruits, les nectars de légumes et produits similaires, dès lors que ces boissons contiennent des sucres ajoutés ou des édulcorants de synthèse".

Lire la suite...

medicamentA compter du 10 avril 2017, le Zolpidem (Edluar, Stilnox et génériques) devra être prescrit via une ordonnance sécurisée, pour une durée toujours limitée à 28 jours. « Cette mesure est prise pour limiter le risque d’abus et de détournement, très important avec ce médicament et favoriser son bon usage » précise l’ANSM.

 

Ce somnifère indiqué dans le traitement des « troubles sévères du sommeil en cas d'insomnie occasionnelle ou transitoire » fait l’objet d’une surveillance depuis 1993.

 

Les enquêtes menées ont ainsi révélé une augmentation d’abus et de pharmacodépendance manifestée par : utilisation dans les indications thérapeutiques mais à doses élevées et sur de longues périodes; mésusage ou abus à la recherche d’un effet autre que thérapeutique ; utilisation détournée par les usagers de drogues (injections) ; augmentation du nombre de cas de soumission chimique.  

 

Télécharger l'arrêté du 07/01/2017 relatif à la prescription obligatoire du zolpidem sur ordonnance sécurisée à partir du 10 avril 2017

Télécharger l'article paru sur l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé)

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer