Vous êtes sur :

Forum de la prévention et de la promotion de la santé - 13 & 14 septembre 2011

Forum - de l'Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie -  de la prévention et de la promotion de la santé  - 13 et 14 Septembre 2011

Le forum A.N.P.A.A. de la prévention et de la promotion de la santé a eu lieu les 13 et 14 septembre 2011. Cette manifestation a eu pour objectif d’affirmer la place de la prévention dans les missions et activités de l’A.N.P.A.A., de valoriser le travail de prévention réalisé par les équipes de terrain et d'améliorer la connaissance, la diffusion et le transfert des démarches d’intervention et des outils en interne. Près de 180 animateurs de prévention de toute la France se sont réunis pour échanger sur leurs pratiques, partager leurs outils et échanger avec les élus et le Siège sur une activité prévention en évolution.



Discours introductif du Dr Alain RIGAUD, président de l’A.N.P.A.A.

Intervention du Dr Patrick DAIME, Secrétaire Général de l’A.N.P.A.A.

Eric BRETON, Professeur et titulaire de la Chaire Inpes « Promotion de la santé » à l'EHESP (Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique), nous propose une définition de la promotion de la santé.

Jeunes gens qui dansentA compter du 1er décembre 2011, les

discothèques vont devoir s'équiper de dispositifs «permettant le dépistage de l'imprégnation alcoolique» selon l’arrêté issu de la loi LOPPSI (loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure) paru samedi 1er octobre au Journal officiel.

 

Les établissements concernés (bars nocturnes, cabarets et discothèques ouverts entre 2 heures et 7 heures du matin) disposent de deux mois pour se mettre en conformité avec cet arrêt. Le responsable de l'établissement devra «s'assurer qu'à tout moment la demande de dépistage peut être satisfaite dans un délai inférieur à quinze minutes» et proposer un nombre minimal d'éthylotests, qui est fonction de l'effectif accueilli. Si un patron de boite opte pour les éthylotests chimiques, il devra par exemple être capable d'en fournir au moins cinquante par nuit.

L'arrêté laisse le choix entre l'installation d'une borne éthylomètre ou le recours à l'éthylotest chimique, le tout financé par les responsables des établissements de nuit.

Lire l'arrêté du 24 août 2011 paru au Journal Officiel du 1er octobre 2011

Consulter la liste des éthylotests certifiés pour la marque NF par AFNOR Certification

Décision de justice

 

Le Comité national contre le tabagisme (CNCT) a fait condamner un représentant de la Confédération des buralistes, auteur de violations de la loi Evin. Ce dernier vendait du tabac à des mineurs de moins de 16 ans. Un autre buraliste a été condamné pour publicités attractives et mensongères sur le lieu de vente.

Emmanuelle Béguinot, directrice du CNCT, se félicite de ces deux décisions : « Au moment où la consommation de tabac est en train de reprendre, il est essentiel de marquer la plus grande fermeté à l’égard des violations des mesures préservant l’entrée dans le tabagisme des jeunes »

Consulter le communiqué de presse du CNCT

Enfant qui joue de manière compulsive à un jeu sur ordinateurL’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA) invite les parents à suivre les conseils du Professeur Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste, spécialisé dans les relations jeunes-médias-images.

Parmi les 4 conseils,
•pas de télévision avant 3 ans, avec discernement après 3 ans
•pas de console de jeu personnelle avant 6 ans, pour favoriser la créativité
•Internet accompagné à partir de 9 ans, pour préserver son enfant
•Internet seul à partir de 12 ans, avec prudence

nous retenons "pas de console de jeu personnelle avant 6 ans pour favoriser la créativité."

"Lors de sa croissance, l'enfant développe son imagination en créant de ses propres mains, notamment par le dessin, le modelage et le jeu avec d’autres.Il en est tout autrement lorsque l'enfant s'initie trop tôt aux automatismes de la console de jeu, défavorisant ainsi le développement de sa motricité fine et de sa créativité. A cet âge, jouer seul sur une console personnelle devient rapidement compulsif."

Le communiqué de presse de l'AFPA sur le bon usage des écrans chez les enfants. Télévision, ordinateur, jeux vidéo… les recommandations à adopter (PDF - 248 Ko)

Logo du projet de loi de financement de la sécurité sociale 2012

 

Le gouvernement prévoit un déficit de la Sécurité sociale ramené à 13,9 milliards d'euros en 2012, contre 18,2 milliards en 2011, a indiqué Valérie Pécresse, la ministre du Budget, en présentant le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS).

L’objectif, diviser par deux entre 2010 et 2012 le déficit de l'assurance maladie.

 

 

A noter :

  • Pour 2012, l'ONDAM, l'objectif national des dépenses d'assurance maladie, est fixé à 2,8%, soit 4,8 milliards d'euros de moyens supplémentaires dédiés au système de soins, par rapport à 2011.
  • Les taxes sur les alcools forts (titrés à plus de 40°) seront augmentées. Seule exception : le rhum. Les recettes attendues sont d’environ 340 millions d'euros.
  • La hausse du prix du tabac, de 6% dès octobre, puis à nouveau de 6% en 2012. Les recettes attendues sont d'environ 600 millions d'euros en 2012.
  • La taxe sur les boissons contenant du sucre ajouté sera incluse dans le projet de loi de finances (PLF) pour 2012.

 

le dossier de presse du PLFSS 2012 (PDF - 336 Ko)
le communiqué de l'A.N.P.A.A., du 26/08/11 Taxation sur l’alcool, le tabac et les produits sucrés : La santé après le budget !

Logo ONUA l'issue de la réunion de haut niveau sur la prévention et la maîtrise des maladies non transmissibles qui s'est conclue le 20 septembre, l'ONU a adopté une déclaration politique qui engage les pays membres à combattre ces maladies en s'appuyant sur les directives de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Les quatre principales maladies non transmissibles (MNT) sont les cancers, les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires chroniques et le diabète qui ont fait 36 millions de victimes dans le monde en 2008, dont près de 80% dans les pays en développement. Les maladies non transmissibles ont en commun quatre facteurs de risque : le tabagisme, l'usage nocif de l'alcool, la mauvaise alimentation et la sédentarité.

Télécharger la Déclaration politique sur la prévention et la maîtrise des MNT (PDF - 80 Ko)

Femme enceinte avec cigaretteDepuis le premier septembre 2011, les femmes enceintes bénéficient d'un forfait de 150€ pour la prise en charge des traitements d'aide à l'arrêt du tabac.

Comme évoqué par Mme Nora Berra, secrétaire d'Etat chargée de la Santé, le 31 mai 2011 au cours de la Journée mondiale sans tabac, "l'objectif visé est une abstinence tabagique totale". Or, selon une étude de l'Association Droit des Non-fumeurs, un quart des femmes enceintes fument, et plus de la moitié (56%) de celles qui avaient arrêté recommencent de fumer après leur grossesse.

Logo de l'OMSA l'issue de sa 61e session, le Comité régional Europe de l'OMS (Organisation mondiale de la santé) a adopté un plan régional d'action visant à réduire l'usage nocif de l'alcool 2012-2020.

L'OMS rappelle que la consommation d'alcool en Europe est la plus importante au monde, avec une consommation excessive touchant plus de 20% des adultes et recommande aux Etats membres "d'utiliser le Plan d'action pour élaborer ou réviser des politiques nationales en matière d'alcool et des plans d'action nationaux concernant l'alcool".

Télécharger la résolution adoptant le Plan d'action européen (PDF - 66Ko)

Consulter en ligne le Plan d'action européen visant à réduire l'usage nocif de l'alcool 2012-2020

Niveaux et pratiques des jeux de hasard et d'argent en 2010


Niveaux et pratiques des jeux de hasard et d'argent en France en 2010

L’OFDT a réalisé une première enquête nationale de prévalence sur le jeu, dans le cadre de l’enquête 2010 du Baromètre santé de l’INPES.

Ces données sont présentées dans le dernier numéro de Tendances

Télécharger le Tendances (fichier PDF, 727 Ko)
Entretien avec le Dr Maud Pousset, directrice de l'observatoire français des drogues et des toxicomanies

Gamma-Butyrolactone et 1,4 butanediolL'arrêté du 2 septembre 2011 interdit l'offre et la cession au public de la Gamma-Butyrolactone (GBL) et du 1,4 butanediol (1,4-BD) deux produits qui entrent notamment dans la synthèse du gamma-hydroxybutyrate, plus connu sous le nom de GHB ou de « drogue du viol », classé comme stupéfiant depuis 1999.

Après avis de la Commission nationale des stupéfiants et des psychotropes, cette décision fait suite à la proposition d'interdiction par l'Afssaps en raison d'une augmentation significative de consommation à des fins récréatives ainsi que des cas graves d'intoxication, d'abus et de dépendance.La grande majorité des ingestions volontaires de GBL entraine des troubles respiratoires, des troubles de la conscience, une perte de connaissance et une altération des fonctions vitales pouvant aller jusqu’au coma et pouvant conduire au décès. Les cas d’intoxications volontaires concernent majoritairement des jeunes adultes qui consomment ces produits dans des lieux festifs variés

mais aussi à domicile. [Source : Ministère chargé de

 

la Santé]

 

Consulter l'arrêté paru au Journal Officiel du 8 septembre 2011