Vous êtes sur :

Plante de cannabisDans un rapport présenté au groupe socialiste de l'Assemblée nationale, Daniel Vaillant, député de Paris et ancien ministre de l'Intérieur, ouvre le débat sur la possibilité d'une dépénalisation contrôlée du cannabis.

Parmi les préconisations du rapport : la légalisation du cannabis pour les majeurs, la reconnaissance de l'usage thérapeutique du cannabis, une répression des conduites à risque notamment dans le domaine professionnel avec la mise en place de tests de dépistage.

 

Télécharger la synthèse du rapport sur "La légalisation contrôlée du cannabis" (PDF - 100 Ko )

Consulter notre communiqué de presse

100 propositions pour réduire les dommandes des addictions en FranceLa Fédération française d’addictologie, dont l’A.N.P.A.A. est l’une des quatre associations fondatrices, vient de rendre public son Livre blanc de l’addictologie française. Il dresse un état des lieux de la prise en charge des addictions, fait le bilan du plan Addiction 2007-2011 et rassemble 100 propositions pour réduire les dommages des addictions en France.

 

Télécharger le Livre Blanc de l'addictologie française (PDF - 671 Ko)

Médecin spécialiste des addictologiesL'Agence française de sécurité sanitaire des produits de

santé (Afssaps) a publié un point d'information dans lequel elle met en garde contre l'utilisation du baclofène* (Lioresal et génériques) dans le traitement de l'alcoolodépendance.

 

Le baclofène est un relaxant musculaire autorisé dans le traitement des contractures survenant au cours d'affections neurologiques. En ce qui concerne son utilisation dans les cas d'alcoolodépendance, l'Afssaps pointe que :

  • le bénéfice n'est pas démontré à ce jour
  • Les données de sécurité d'emploi dans l'alcoolodépendance sont limitées
  • Il est nécessaire de disposer d'une étude clinique bien conduite

Télécharger le point d'information de l'Afssapps sur le baclofène (PDF - 38 Ko)

 

* Erratum : nous avions initialement orthographié "bacoflène" au lieu de "baclofène" au moment de la rédaction de cette actualité le 8 juin dernier et nous vous prions de nous en excuser. La bonne orthographe étant bien entendu "baclofène".

Logo de LégifranceLe décret qui fixe les conditions dans lesquelles il est possible d'offrir gratuitement

des boissons alcooliques dans le cadre des fêtes et foires traditionnelles est paru au Journal Officiel du 1er juin 2011.

 

Il s'agit d'une exception à l'interdiction de la vente au forfait d'alcool et à l'offre gratuite à volonté de boissons alcooliques fixée par l'article L3322-9 du Code de la santé publique.

Lire le décret n° 2011-613 du 30 mai 2011

 

Pour en savoir plus...
Icone pdf
Mémento législatif alcool (PDF - 467 Ko)

logos signataires du communiqué des mesures de réduction des risques

Une nouvelle étude (ANRS-Pri2De), publiée vendredi, fait un état des lieux des mesures de réduction des risques (RdR) liés à l'usage de drogue dans les prisons françaises. Cet état des lieux montre que la France se situe bien en-deçà du standard minimal de l'OMS, alors que les prévalences de l'hépatite C et du VIH sont anormalement élevées, et les consommations de drogues avérées.
Cette étude vient appuyer l'expertise collective de l'Inserm de 2010, qui recommande la mise en place d'une véritable politique de réduction des risques en milieu carcéral, et l'avis du Conseil National du Sida, demandant la mise en place d'échange de seringues en prison.
L’accès aux droits
L’accès aux seringues et au matériel de réduction des risques
L’accès à l’information
L’accès aux soins

Le Réseau Français de Réduction des Risques et les signataires demandent l'application des mesures recommandées par l'expertise collective INSERM. :
- Le principe d’équivalence d'accès aux soins et à la réduction des risques entre prison et milieu
libre
- La mise en place d'études sur l'incidence des hépatites et du VIH en Prison
- L'intervention d'équipes de RDR dans tous les lieux de détention.
- Une formation à la réduction des risques pour tout les personnels soignants.
- La mise en place de programme d'échanges de seringues en prison.

Lire le communiqué de presse du Réseau Français de réduction des risques

Mégot de cigarette dans un cendrierXavier Bertrand a annoncé que les cigarettes électroniques seront formellement interdites de vente dans les pharmacies. Cette interdiction fait suite à un avis de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) qui recommande de ne pas consommer de cigarettes électroniques. en soulignant que "aucune cigarette électronique ne dispose d'une autorisation de mise sur le marché (AMM)."  Par ailleurs, les cigarettes électroniques ne peuvent être vendues en pharmacie car "elles ne figurent pas sur la liste des produits dont la délivrance y est autorisée".

Lire le communiqué de presse de l'Afssaps

Marteau et niveauDans son avis rendu public le 19 mai 2011, le Comité Consultatif National d’Éthique (CCNE) se prononce contre le dépistage systématique des drogues au travail.  À condition de relever uniquement d’une intervention à titre dérogatoire, le dépistage médical de l’usage des produits illicites en milieu de travail s’avère« acceptable au plan éthique ». Il est même « souhaitable et justifié pour les postes de sûreté et de sécurité », c’est-à-dire des postes identifiés au sein de l’entreprise comme les plus à risques. « Ce dépistage devrait être élargi pour ces mêmes postes à l’abus et à l’usage de l’alcool », poursuit le CCNE.

Dans son avis, le comité note qu’environ 10 % des salariés « consommeraient régulièrement ou occasionnellement des produits illicites », essentiellement du cannabis, de la cocaïne et des amphétamines. Cette consommation demeure « très variable » en fonction des catégories socioprofessionnelles, avec une faible prévalence chez les agriculteurs (2,7 %), à l’inverse des professionnels des arts et du spectacle (17 %). S’agissant de l’alcool, il est encore « très difficile d’avoir un tableau d’ensemble ».

En conclusion de son avis, le CCNE émet plusieurs recommandations pour encadrer ce dépistage dérogatoire des populations identifiées comme à risque au sein de l’entreprise. Pour le comité, il est primordial de « s’assurer que toute personne qui exerce un métier à un poste de sûreté et de sécurité nécessitant un haut degré de vigilance permanent » soit au préalable « informée qu’elle pourra faire l’objet d’un dépistage de prise d’alcool ou de produits illicites ». Par ailleurs, ce dépistage devra en pratique respecter des valeurs éthiques essentielles que sont « le respect des libertés individuelles, le secret médical et la confidentialité sur les données personnelles, l’intérêt collectif de santé publique et la protection des tiers ».

Consulter l'avis sur le site du CCNE

Affiche OMS de la Journée mondiale sans tabac 2011La prochaine Journée mondiale sans tabac, fixée au mardi 31 mai 2011, aura pour thème "La Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac". Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la Journée mondiale sans tabac 2011 sera conçue de manière à mettre en évidence l’importance générale du traité, à mettre l’accent sur les obligations qui en découlent pour les Parties et à promouvoir le rôle essentiel que sont appelées à jouer la Conférence des Parties et l’OMS pour aider les pays à s’acquitter de ces obligations.

Afin de sensibiliser les jeunes aux conséquences de la consommation excessive d'alcool, l'A.N.P.A.A. a commandé une œuvre d'art contemporain, réalisée dans le cadre du programme Nouveaux commanditaires de la Fondation de France. L'inauguration de "Binge Drinking" a eu lieu en présence de l'artiste Pierrick Sorin, le 3 mai 2011, à la Cité internationale universitaire de Paris.

L'œuvre "Binge Drinking" sera présentée dans les sites étudiants (universités, grandes écoles). Elle circulera dans toutes les régions de France grâce aux délégations régionales et départementales de l'A.N.P.A.A., au Théâtre de la Cité internationale et au réseau Art+Université+Culture (programme Art campus), et dans différents centres d'art.

Ce projet a été réalisé avec le soutien de la Fondation de France, de l’INPES, de l'A.N.P.A.A., du Théâtre de la

Cité internationale, et du Conseil régional Nord-Pas de Calais.
Production-médiation : artconnexion, Lille.

 

VIDEO. L'inauguration en images

 

Pour en savoir plus...
Icone pdf Dossier de presse (PDF - 926 Ko)
Icone pdf Allocution du Dr Alain Rigaud, Président de l'A.N.P.A.A. (PDF - 351 Ko)

Poumons sains et poumons abimés par le tabacLes paquets de cigarettes doivent désormais porter des images choc sur 40 % de leur surface, et seulement sur leur verso. Quatorze clichés répulsifs ont été choisis sur une liste proposée par l'Union européenne.
Ils viennent compléter les traditionnels avertissements qui figurent au recto du paquet "fumer tue" ou "fumer nuit gravement à votre santé et à celle de votre entourage".

L'arrêté rendant obligatoire l'apposition d'images choc a été publié au Journal officiel du 20 avril 2010