Vous êtes sur :

Plante de cannabisQu’est-ce que c’est ?

Le cannabis est une plante consommée a des fins récréatives ou thérapeutiques. Son principe actif le THC (tétrahydrocannabinol) agit sur le système nerveux central.



En chiffres

  • 1,2 million de consommateurs réguliers en France
  • 12 millions de personnes en ont fait l’expérience au moins une fois dans leur vie
  • 14% des jeunes de 17 ans présenteraient des signes de consommation problématique

 

Jeune fille regardant à travers une loupeQu’est-ce que ça fait ?

  • Effets immédiats : L’« ivresse cannabique » entraîne un état d’euphorie et certaines modifications de la perception (vision, audition, odorat…). Elle génère des troubles de l’humeur et une baisse de la vigilance. En cas de bad trip, apparition de malaise physique, confusion mentale, angoisses.
  • Effets à long terme : dépendance psychologique au produit, perte de mémoire et de motivation, bouffées délirantes à thème de persécution, augmentation du risque d’état dépressif.


Justice

L’usage, la culture, la détention, l’importation, la vente ou la cession à titre gratuit du cannabis, comme de tous les stupéfiants, sont interdits.


Traitement

Les Centres d’Addictologie, structures d’accueil, d’écoute et d'accompagnement pour les personnes en difficulté avec le cannabis, proposent une prise en charge personnalisée. Le traitement peut allier des médicaments et une psychothérapie.

 

Pour en savoir plus...
Les dernières ACTUS
Icone pdf L'essentiel sur le cannabis (PDF - 561 Ko)
Icone pdf Auto-test Questionnaire Cast (PDF - 120 Ko)
L'essentiel sur l'alcool
L'essentiel sur le tabac
L'essentiel sur les médicaments psychotropes
L'essentiel sur les autres drogues

Ligne de cocaïneAutres drogues

Cocaïne, crack, héroïne, amphétamine, ecstasy... pour en savoir plus, consultez nos dépliants.




Jeune femme regardant à travers une loupeTraitement

Les Centres d’Addictologie , structures d'accueil, d'écoute et d'accompagnement pour les personnes en difficulté avec une drogue, proposent une prise en charge personnalisée. Le traitement peut allier médicaments, psychothérapie et fréquentation d'un groupe d'entraide.

 

 

Pour en savoir plus...
Consulter les dernières ACTUS
Icone pdf L'essentiel sur la cocaïne, le crack (PDF - 394 Ko)
Icone pdf
L'essentiel sur l'héroïne (PDF - 462 Ko)
Icone pdf L'essentiel sur les amphétamines, l'ecstasy (PDF - 585 Ko)
Lire notre entretien avec Pierre Chappard, coordinateur du Réseau Français de Réduction des Risques

L'essentiel sur l'alcool

L'essentiel sur le tabac

L'essentiel sur le cannabis

L'essentiel sur les médicaments psychotropes

Cigarette posée sur un cendrier rond en verreQu’est-ce que c’est ?


Une cigarette, c’est d’abord du tabac haché. Mais aussi près de 4000 substances destinées à en modifier le goût, faciliter la combustion et éventuellement accroître la dépendance.



En chiffres

  • 24,9 % des 12-75 ans fument au moins une cigarette par jour et 5 % occasionnellement.
  • 33 % des hommes et 26 % des femmes sont fumeurs.
  • La consommation moyenne, par jour, est de 14 cigarettes chez les hommes, 11 chez les femmes.
  • On évalue à 60 000 le nombre de décès liés au tabac , (54 600 chez les hommes et 6 000 chez les femmes). La part des décès féminins est en progression du fait du développement du tabagisme des Françaises au cours des quarante dernières années.

 

Qu’est-ce que ça fait ?

Presque tous les fumeurs sont dépendants du tabac. L’effet de la nicotine, absorbée à chaque bouffée, combinée à la multiplication du geste (10 à 20 par cigarette), explique l’installation fulgurante de la dépendance :

  • Jeune femme regardant à travers une loupecomportementale (par pression sociale et conviviale).
  • psychique (du fait des effets psychoactifs de la nicotine : plaisir, stimulation intellectuelle, antidépresseur, coupe-faim).
  • physique (l'arrêt de la consommation se marque par des troubles dus au manque: irritabilité, nervosité, trouble de la concentration, dépression).


A court et moyen terme, le fumeur rencontre de nombreux problèmes de santé. Sont essentiellement concernés :

  • le système cardiovasculaire (hypertension artérielle, infarctus,…) ;
  • système respiratoire (toux, affections bronchiques, …) ;
  • le système digestif (perte d’appétit, ulcère, …) ;
  • autres (problèmes dentaires, diminution de la fertilité,, … )

 

Traitement

Si le sujet est dépendant, il faut recourir au sevrage. Les Centres d’Addictologie, structures d’accueil, d’écoute et d'accompagnement pour les personnes en difficulté avec le tabac, proposent une prise en charge personnalisée. Le traitement peut allier des médicaments et une psychothérapie.

 

Pour en savoir plus...
Consulter les dernières ACTUS
Icone pdf L'essentiel sur le tabac (PDF - 349 Ko)
Icone pdf
Auto-test Test de Fagerström (PDF - 134 Ko)
Icone pdf Tabac - Sources statistiques (PDF - 394 Ko)
Lire notre entretien avec Emmanuelle Beguinot, directrice du Comité National Contre le Tabagisme CNCT

L'essentiel sur l'alcool

L'essentiel sur le cannabis

L'essentiel sur les médicaments psychotropes

L'essentiel sur les autres drogues

Qu’est-ce que c’est ?

Les hypnotiques, anxiolytiques, antidépresseurs et neuroleptiques sont des médicaments psychotropes. Ils ont une action sur le système nerveux central.

 

Pillules de médicaments 

En chiffres

  • Au cours de l’année, en France métropolitaine, 8,9 millions des 12-75 ans sont des consommateurs occasionnels et 3,8 millions sont des consommateurs réguliers (au moins un usage dans la semaine pour les adultes, au moins 10 fois par mois pour les adolescents)
  • A 17 ans, presque un jeune sur dix (11,8 % des filles et 3,7 % des garçons) déclare avoir consommé des médicaments psychotropes au cours des trente derniers jours.
  • Au cours de l’année, 14 % des hommes et 24 % des femmes ont fait usage de médicaments psychotropes. Chez les 55-75 ans, environ une femme sur trois a consommé des médicaments psychotropes au cours des douze derniers mois, contre un homme sur cinq.

 

Qu’est-ce que ça fait ?Jeune femme regardant à travers une loupe

Les médicaments psychotropes permettent d’atténuer ou de faire disparaître troubles du sommeil, anxiété, dépression… Leur prise prolongée peut évoluer vers une pratique toxicomaniaque, détournée de son usage thérapeutique.

  • Les hypnotiques ou somnifères ; risques à terme accoutumance et dépendance.
  • Les tranquillisants ou anxiolytiques; risques  à terme accoutumance et dépendance.
  • Les antidépresseurs ; s'ils ne provoquent ni accoutumance ni dépendance, l'arrêt brutal du traitement est toutefois déconseillé.
  • Les neuroleptiques ou antipsychotiques; les effets secondaires s’atténuent parfois avec le temps. Il n’existe pas d’usage toxicomaniaque des neuroleptiques.


Traitement

Les Centres d’Addictologie, structures d'accueil, d'écoute et d'accompagnement proposent une prise en charge personnalisée.

 

 

Pour en savoir plus...
Consulter les dernières ACTUS
Icone pdf L'essentiel sur les médicaments (PDF - 406 Ko)
L'essentiel sur l'alcool
L'essentiel sur le tabac
L'essentiel sur le cannabis
L'essentiel sur les autres drogues

 

Qu’est-ce que c’est ?Trois verres de vin

L’alcool est un produit naturel issu de la fermentation ou de la distillation de fruits ou de grains riches en glucides.

En chiffres

  • L’alcool est la substance psychoactive la plus consommée : seuls 7 % des 18-75 ans n’en ont jamais bu.
  • 35 % des Français boivent régulièrement de l’alcool, 15 % tous les jours.
  • 12,7 l d’équivalent alcool pur (= alcool à 100 %), c’est ce que le Français consomme en moyenne par adulte et par an.
  • 92 000 personnes consultent chaque semaine pour un problème directement lié à l’alcool.
  • 30 % des accidents mortels de la circulation et environ 15 % des accidents du travail surviennent chez des personnes avec un taux d'alcoolémie supérieur au taux légal (0,5g/l).
  • Entre 23 000 et 45 000 décès/an sont liés à l’alcool.


Qu’est-ce que ça fait ?

Jeune femme regardant à travers une loupeLes réactions diffèrent selon la quantité d’alcool absorbée, l'état de santé de la personne, son degré d’accoutumance, son poids, son sexe, le mélange avec d’autres drogues…

  • Effets immédiats : l’ivresse
  • Effets à long terme : usage nocif, dépendance
  • Les conséquences sur la santé de la consommation d’alcool sont souvent repérées tardivement. Elles viennent de l’absorption répétée de quantités d’alcool importantes qui occasionnent des lésions, au niveau du système digestif comme du système nerveux.
  • La dépendance, consécutive à une consommation permanente ou périodique, correspond à la « perte de la liberté de s’abstenir d’alcool » (P. Fouquet).

Traitement

Si le sujet est dépendant, il faut recourir au sevrage. Les Centres d’Addictologie, structures d’accueil, d’écoute et d’accompagnement pour les personnes en difficulté avec l’alcool, proposent une prise en charge personnalisée. Le traitement peut allier médicaments, psychothérapie et la fréquentation d'un groupe d'entraide. Après le sevrage, les malades alcoolo-dépendants doivent observer une abstinence d’alcool totale et définitive.

 

Autotestez-vous

Le risque alcool peut concerner tout le monde, y compris… nous-mêmes. Dans la majorité des cas, une consommation modérée d’alcool n’a pas de conséquences négatives sur le comportement et la santé des individus. Il est cependant conseillé de vérifier son indépendance par rapport au produit, par un « autotest».
Par exemple, 3 jours sans alcool: puis-je m’en passer sans aucun problème, ou avec difficulté?

 

Pour en savoir plus...
Consulter les dernières ACTUS
Icone pdf L'essentiel sur l'alcool (PDF - 411 Ko)
Icone pdf Auto-test Questionnaire DETA (PDF - 138 Ko)
Icone pdf Alcool - Sources statistiques (PDF - 435 Ko)
Icone pdf RDR Alcool - Prévention des risques et réduction des dommages
chez les consommateurs d'alcool
(PDF - 960 Ko)
L'essentiel sur le tabac
L'essentiel sur le cannabis
L'essentiel sur les médicaments psychotropes
L'essentiel sur les autres drogues