Vous êtes sur :

Retrouvez dans cette rubrique l'ensemble des communiqués de presse publiés par l'Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie.

Pour être informé de la publication des nouveaux communiqués en temps réel, abonnez-vous à notre flux RSS presse :

Abonnez-vous au fil RSS des communiqués de presse de l'A.N.P.A.A.

FFEn avril dernier, en pleine campagne électorale, Radio France (qui gère les stations de radio publiques en France métropolitaine) s'est dotée d'un comité d'éthique 1. Une initiative tout à fait louable mais qui, compte tenu du contexte électoral, est passée inaperçue. Est également passée inaperçue, et c'est plus inquiétant, la nomination de ses cinq membres. Et en particulier, celle de Jean-Robert Pitte, président l'Académie du vin de France, bien connu de tout le milieu addictologique en raison de sa défense enflammée du lobby viticole.

Lire la suite...

voiture alcoolL’ANPAA salue les annonces faites mardi 9 janvier par le premier ministre Edouard Philippe, en particulier celles qui concernent le développement de l’usage de l’éthylotest anti-démarrage (EAD) accompagné d’un suivi médico-éducatif.

 

Depuis un an, l’ANPAA accompagne ce déploiement en participant à la préfiguration de la mesure dans la Drôme, le Nord, le Finistère et la Marne. Cette alternative à la suspension du permis de conduire pour inaptitude médicale constitue une mesure d'intervention précoce et de réduction des risques. Ce renforcement de la sécurité routière permettra en outre la préservation du lien social et de l’outil de travail que constitue souvent le permis de conduire.

Lire la suite...

MOISANTABACDans le cadre du Moi(s) sans tabac, les équipes de l’ANPAA se mobilisent dans toutes les régions afin d’inviter les fumeurs à relever le défi d’un arrêt du tabac pendant au moins 30 jours. Aujourd'hui, l’ANPAA était présente dans la « fanzone » de l’opération installée, pour l’occasion, Place de la République à Paris.

 

Pour la deuxième année consécutive, le Moi(s) sans tabac aura lieu pendant tout le mois de novembre. Cette opération, organisée dans toute la France, vise, à travers une approche positive et collective, à aider les fumeurs à arrêter le tabac pendant 30 jours. Un mois sans tabac multiplie en effet par 5 les chances d’arrêter de fumer définitivement. En 2016, 180 150 fumeurs avaient participé à l’opération.

Lire la suite...

vapotatgesAlors que le vapotage fait l’objet d’intenses débats au sein de la communauté scientifique, l’ANPAA profite du Moi(s) sans tabac pour préciser sa position : le vapotage constitue un outil d’aide à l’arrêt du tabac, mais son utilisation comme sa publicité doivent être encadrées.

 

Au cours du premier semestre 2017, des débats internes à l’ANPAA ont été organisés dans toute la France sur l’usage de la cigarette électronique. Cette question divise en effet le monde de la santé avec, d’une part, des incertitudes quant à ses effets à long terme et, d’autre part, une catastrophe sanitaire mondiale liée à la consommation de tabac (6 millions de morts par an dus selon l'OMS).  Associant professionnels, élus et bénévoles, ces débats ont permis de faire émerger une position commune, prenant en compte les dernières connaissances scientifiques ainsi que les pratiques observées sur le terrain.

Lire la suite...

CP FFADevant l'ampleur des dommages sanitaires et sociaux liés aux conduites addictives et à la consommation de produits licites (tabac, alcool) et illicites (en premier lieu le cannabis), ainsi qu’aux addictions comportementales, que ce soit en termes de mortalité, de morbidité, de décrochage scolaire pour les plus jeunes, ou encore de coût pour la société et les finances publiques (hospitalisations, violences, délinquance), la Fédération Française d'Addictologie a demandé au Président de la République de faire des addictions une Grande Cause Nationale.

Lire la suite...

alcools info

 

Selon un sondage, 89% des Français souhaitent être informés de la présence de pesticides dans les produits alimentaires.

 

Alors que la viticulture consomme 20% des pesticides utilisés en France, l’ANPAA réitère son appel en faveur d’un étiquetage des boissons alcoolisées permettant aux consommateurs de faire des choix informés.

Lire la suite...

 

loi marteauSaisie suite à une plainte de l’ANPAA, la justice a condamné l’utilisation de bâches publicitaires dans le cadre de chantiers de rénovation. Ce jugement, rendu le 14 septembre 2017 par le TGI de Paris, condamne ainsi Heineken Entreprise à verser 2 500 euros de dommages et intérêts.

 

Cette affaire remonte à juillet 2014. L’hôtel de la Monnaie situé sur les bords de Seine à Paris, en travaux, est recouvert de bâches de chantier habillées aux couleurs de la marque Heineken. Ce décor, invasif par sa taille « monumentale », contribue au financement de la réfection de l’édifice.

Lire la suite...

tirebouconlogosanssosLa campagne de prévention de l'Institut national du cancer a provoqué la colère de Vin & Société. Son président Joël Forgeau s'étrangle devant le micro de France Bleu en voyant un tirebouchon accompagner un message de réduction de consommation d'alcool. Il déclare que cette campagne fait passer un message totalement inacceptable pour la filière viticole : le premier verre de vin bu est dangereux pour la santé, et oppose ce message à des repères de consommation responsable de vin qu’il tire du rapport publié en mai dernier par l'Institut national du cancer et Santé Publique France.

Lire la suite...

Ado allumant une cigarette

On pouvait croire la cause entendue et que la prévention du tabagisme chez les jeunes faisait consensus. Mais non !

 

La rentrée scolaire est l'occasion pour le syndicat des proviseurs de faire pression sur le nouveau ministre pour autoriser les élèves à fumer à l'intérieur des établissements scolaires au nom de la protection des élèves face au risque de terrorisme.

 

Tous les acteurs de santé publique se sont opposés à cette demande faite lors du précédent quinquennat.

Lire la suite...

medicaments couleursL'utilisation du baclofène dans le traitement de la dépendance alcoolique a fait dès son origine l'objet d'un abord tout aussi médiatique que scientifique, l'un prenant le pas sur l'autre selon les moments.

 

Dès le départ, l'ANPAA a privilégié une approche médicale et expérimentale, elle a participé aux études d'évaluation du baclofène dans la pratique addictologique afin de préciser les apports de ce traitement et sa place parmi les autres à disposition des praticiens.

 

Récemment une étude conjointe de l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament, de la CNAMTS et de l'INSERM, portant sur 213 000 personnes, a mis en évidence une augmentation des risques d'hospitalisations (+46%) et des décès (+127%) pour les posologies supérieures à 180 mg/jour. Bien que le risque d’hospitalisation pour les patients aux posologies de 75-180 mg/jour soit inférieur (+15%), celui de décès est augmenté de 50%.

Lire la suite...