Vous êtes sur :

Retrouvez dans cette rubrique l'ensemble des communiqués de presse publiés par l'Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie.

Pour être informé de la publication des nouveaux communiqués en temps réel, abonnez-vous à notre flux RSS presse :

Abonnez-vous au fil RSS des communiqués de presse de l'A.N.P.A.A.

cp logos

Suite au débat organisé mercredi soir sur France 2 « Alcool, un tabou français ? », 21 associations et experts de santé publique tiennent à saluer le discours très ferme de la ministre de la Santé Agnès Buzyn qui vient confirmer son engagement en faveur de la santé publique. Un positionnement sans ambiguïté d’autant plus important dans une période où les producteurs, notamment de vin, se félicitent de trouver une oreille attentive à l’Elysée.

 

Les propos de la ministre, tenus lors du débat télévisé organisé sur le tabou de l’alcool le 7 février, sont en droite ligne avec les positions des associations intervenant dans le champ de l’addictologie, qui réclament une information objective des Français sur les risques liés à la consommation d’alcool.

Lire la suite...

loi marteauGarante du respect de la loi Evin, l’ANPAA a remporté 7 affaires en 2017 montrant que la vigilance reste de mise face aux tentatives de contournement de la réglementation qui encadre la publicité pour des boissons alcooliques. L’association attire notamment l’attention des pouvoirs publics sur les éventuels changements de législation qui pourraient affaiblir encore un peu plus cette réglementation en amont des grandes manifestations sportives nationales et internationales.

 

Comme chaque année, l’ANPAA fait le bilan des procédures judiciaires engagées par l’association pour faire respecter les règles encadrant la publicité pour des boissons alcooliques. Avec 7 décisions favorables à l’ANPAA, l’année 2017 fut particulièrement riche :

Lire la suite...

LOGOS ASSOS CP FEV 2018redimensionnEn mai 2017, 19 associations et acteurs de santé publique avaient tiré la sonnette d’alarme suite à la nomination à l’Elysée de l’ancienne déléguée générale de Vin et Société, Audrey Bourolleau. Ils alertaient sur le risque de conflits d’intérêts qui pourraient survenir au détriment de la santé publique[1]. Huit mois plus tard, ce risque est confirmé alors que la filière vin se félicite du rôle joué par l’ex-lobbyiste pour aider la filière à obtenir ce qu’elle « n’avait jamais obtenu précédemment ».

 

Attendu dans le cadre des Etats généraux de l’alimentation (EGA), les professionnels du vin ont remis le 29 janvier 2018 leur plan de filière. Depuis le 15 décembre, ils refusaient de le transmettre au Ministre de l’Agriculture tant qu’ils n’auraient pas obtenu une « clarification de la politique de santé publique à l’égard du vin ». En cause, la Stratégie nationale de santé 2018-2022 qui inclut l’alcool – et non le vin pris isolément – dans les « substances psychoactives licites ou illicites » au même titre que le tabac[2]. Une vérité scientifique alors que l’alcool est à l’origine chaque année en France de près de 50 000 décès prématurés et la 2ème cause de mortalité routière.

Lire la suite...

justiceLes députés Robin Reda et Eric Pouillat, membres de la mission d’information sur la contraventionnalisation des stupéfiants créée en août 2017, ont rendu leur rapport qui devrait être officiellement présenté au gouvernement mercredi 24 janvier. Selon Le Parisien qui y a eu accès, le rapport propose, sans surprise, de répondre positivement à la proposition du président Emmanuel Macron pendant la campagne : une amende forfaitaire en cas d’usage simple de stupéfiants, dont les modalités doivent encore être précisées.

Lire la suite...

FFEn avril dernier, en pleine campagne électorale, Radio France (qui gère les stations de radio publiques en France métropolitaine) s'est dotée d'un comité d'éthique 1. Une initiative tout à fait louable mais qui, compte tenu du contexte électoral, est passée inaperçue. Est également passée inaperçue, et c'est plus inquiétant, la nomination de ses cinq membres. Et en particulier, celle de Jean-Robert Pitte, président l'Académie du vin de France, bien connu de tout le milieu addictologique en raison de sa défense enflammée du lobby viticole.

Lire la suite...

voiture alcoolL’ANPAA salue les annonces faites mardi 9 janvier par le premier ministre Edouard Philippe, en particulier celles qui concernent le développement de l’usage de l’éthylotest anti-démarrage (EAD) accompagné d’un suivi médico-éducatif.

 

Depuis un an, l’ANPAA accompagne ce déploiement en participant à la préfiguration de la mesure dans la Drôme, le Nord, le Finistère et la Marne. Cette alternative à la suspension du permis de conduire pour inaptitude médicale constitue une mesure d'intervention précoce et de réduction des risques. Ce renforcement de la sécurité routière permettra en outre la préservation du lien social et de l’outil de travail que constitue souvent le permis de conduire.

Lire la suite...

MOISANTABACDans le cadre du Moi(s) sans tabac, les équipes de l’ANPAA se mobilisent dans toutes les régions afin d’inviter les fumeurs à relever le défi d’un arrêt du tabac pendant au moins 30 jours. Aujourd'hui, l’ANPAA était présente dans la « fanzone » de l’opération installée, pour l’occasion, Place de la République à Paris.

 

Pour la deuxième année consécutive, le Moi(s) sans tabac aura lieu pendant tout le mois de novembre. Cette opération, organisée dans toute la France, vise, à travers une approche positive et collective, à aider les fumeurs à arrêter le tabac pendant 30 jours. Un mois sans tabac multiplie en effet par 5 les chances d’arrêter de fumer définitivement. En 2016, 180 150 fumeurs avaient participé à l’opération.

Lire la suite...

vapotatgesAlors que le vapotage fait l’objet d’intenses débats au sein de la communauté scientifique, l’ANPAA profite du Moi(s) sans tabac pour préciser sa position : le vapotage constitue un outil d’aide à l’arrêt du tabac, mais son utilisation comme sa publicité doivent être encadrées.

 

Au cours du premier semestre 2017, des débats internes à l’ANPAA ont été organisés dans toute la France sur l’usage de la cigarette électronique. Cette question divise en effet le monde de la santé avec, d’une part, des incertitudes quant à ses effets à long terme et, d’autre part, une catastrophe sanitaire mondiale liée à la consommation de tabac (6 millions de morts par an dus selon l'OMS).  Associant professionnels, élus et bénévoles, ces débats ont permis de faire émerger une position commune, prenant en compte les dernières connaissances scientifiques ainsi que les pratiques observées sur le terrain.

Lire la suite...

CP FFADevant l'ampleur des dommages sanitaires et sociaux liés aux conduites addictives et à la consommation de produits licites (tabac, alcool) et illicites (en premier lieu le cannabis), ainsi qu’aux addictions comportementales, que ce soit en termes de mortalité, de morbidité, de décrochage scolaire pour les plus jeunes, ou encore de coût pour la société et les finances publiques (hospitalisations, violences, délinquance), la Fédération Française d'Addictologie a demandé au Président de la République de faire des addictions une Grande Cause Nationale.

Lire la suite...

alcools info

 

Selon un sondage, 89% des Français souhaitent être informés de la présence de pesticides dans les produits alimentaires.

 

Alors que la viticulture consomme 20% des pesticides utilisés en France, l’ANPAA réitère son appel en faveur d’un étiquetage des boissons alcoolisées permettant aux consommateurs de faire des choix informés.

Lire la suite...