Vous êtes sur :

Malgré le consensus des professionnels et les promesses gouvernementales répétées depuis 10 ans, la primo-prescription en médecine de ville est toujours bloquée quelque part dans les bureaux du Ministère de la Santé. Irresponsabilité, frilosité, incompétence ?


La FFA s'élève publiquement contre l'inexplicable retard de la mise en œuvre de la primo-prescription de méthadone en médecine de ville. Donner la possibilité à des médecins généralistes volontaires et formés de primo-prescrire la méthadone est une mesure réclamée depuis plus de 15 ans par de nombreux rapports officiels, dont le dernier en date est celui de l’Audition Publique sur la Réduction des risques et des dommages liés aux conduites addictives.

 

Préparée depuis une décennie, évaluée dans le cadre d’une étude de faisabilité aux conclusions positives, décidée et annoncée dans les plans gouvernementaux, concrètement mise au point depuis deux ans dans le cadre des commissions d'experts officielles (commission des stupéfiants et psychotropes de l’ANSM et commission T2RA de la DGS), elle n’est toujours pas mise en place et reste bloquée par l'administration de la santé sans aucune explication.

 

Cette mesure est importante pour élargir, dans de bonnes conditions de sécurité, l'accès à la méthadone dont l'Académie souligne à juste raison l'intérêt thérapeutique*. Les acteurs sur le terrain, usagers, médecins généralistes et pharmaciens, qui l'attendent depuis de nombreuses années, perdent patience et perdent confiance dans l’autorité sanitaire, et il ne faudra pas s'étonner si cet incroyable immobilisme du Ministère de la Santé conduit au développement de pratiques hors réglementation.

 
 
* Cf. "Prise en charge des addictions à l’héroïne", communiqué de presse de la FFA,

 

Contact :
Pr Amine Benyamina - Président de la FFA– Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – 06 84 49 41 46
Dr Alain Morel - Vice-président de la FFA– Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Télécharger le communiqué de presse

Enregistrer