Vous êtes sur :

Nuages de mots

La Fédération Française d'Addictologie s'associe à la "Journée internationale de prévention de l'overdose" prévue le mercredi 31 août 2016.


Cette journée vise à sensibiliser le public, et en particulier l'entourage des usagers de drogues, ainsi que les professionnels de santé à ce risque en recrudescence.

 

La mise à disposition des médicaments et traitements de substitution aux opiacés (TSO) depuis 20 ans en France a apporté grâce à un accès large et facile une réduction significative de la mortalité par overdose et un succès indiscutable pour leur prévention. La France fait aujourd'hui partie des pays d’Europe où le taux de mortalité par overdose est le plus faible.

 

 La situation actuelle apparaît néanmoins encore préoccupante : la proportion de décès par overdose liés à l’héroïne, aux opioïdes et à d'autres produits est depuis quelques années de nouveau en augmentation, en France et dans d'autres pays (Etude DRAMES [Décès en Relation avec l’Abus de Médicaments et de Substances]) comme le signale ci-dessous l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (Commission des stupéfiants et psychotropes, le 14 avril 2016).


- La proportion de décès liés à la méthadone est en augmentation en 2014 (44 % vs 39 % en 2013). Leur nombre est en revanche en diminution par rapport à 2013 (108 vs 112 en 2013).
- La proportion et le nombre de décès liés à la buprénorphine ont diminué en 2014 (28 décès soit 11,5 % vs 45 décès soit 16 % en 2013).
- L’augmentation de la proportion du nombre de décès liés à l’héroïne observée en 2013 se confirme en 2014 (21 % vs 19 % en 2013 vs 13 % en 2012).
- La proportion de décès dans lesquels la cocaïne est impliquée est également en légère augmentation avec 9 % de décès (7 % en 2013) avec toutefois un nombre de cas égal entre 2013 et 2014.
- L’association héroïne-cocaïne augmente également avec 5 % des décès (1,4 % en 2013).

 

De nouveaux outils de réduction du risque d'overdose aux opioïdes deviennent disponibles, notamment la naloxone en spray intra-nasal (Nalscue®) pour lequel la FFA a plaidé une mise à disposition comme traitement d’urgence immédiat des overdoses pouvant être facilement utilisé par l’entourage des patients et les usagers. L'ensemble des intervenants en contact avec les usagers de drogues, et notamment tous les CSAPA et les CAARUD, doit pouvoir en faciliter l'accès.

 

Contact :
Pr Amine Benyamina - Président de la FFA– Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – 06 84 49 41 46

 

Télécharger le communiqué de presse

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer