Vous êtes sur :

Retrouvez dans cette rubrique l'ensemble des communiqués de presse publiés par l'Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie.

Pour être informé de la publication des nouveaux communiqués en temps réel, abonnez-vous à notre flux RSS presse :

Abonnez-vous au fil RSS des communiqués de presse de l'A.N.P.A.A.

Le débat actuel sur la loi Evin a été engagé souvent dans une certaine confusion à laquelle le lobby de l'alcool avait intérêt.


En effet, pour remettre en cause la loi Evin, il suffit de prétendre à tort qu'elle est complexe et confuse, qu'elle est un carcan insupportable pour la presse et qu'elle nuirait sans raison à un secteur économique sans reproches.

 

Lire la suite...

Le Président de la République a déclaré devant le monde du vin réuni à Bordeaux que la loi Evin devait d'abord être préservée. C'est ce que demande depuis des semaines l'ensemble des acteurs de la santé depuis le vote d'un amendement la remettant gravement en cause.

Lire la suite...

Les députés offrent aux Français la publicité illimitée et liquident la lutte contre l’alcoolisme…

 

La Commission spéciale de l'Assemblée nationale, chargée de préparer le vote final de la loi Macron, a confirmé dans la nuit du 10 juin la volonté des parlementaires d'en finir avec la loi Evin. Ce texte voté sous la dictée du lobby de l'alcool propose une définition de la publicité qui rendra de facto la loi Evin inapplicable et ouvrira sans limite un boulevard à l’incitation publicitaire en faveur de la consommation d'alcool.

Lire la suite...

Après la tentative de modification de la loi Evin dans le cadre de la loi de modernisation du système de santé et après la proposition de la ministre, Mme Marisol Touraine, acceptée par tous les groupes parlementaires de maintenir l’équilibre actuel de la loi Evin, le lobby de l’alcool et ses relais parlementaires se sont insinués dans la loi Macron pour remettre en cause cet accord sur l'encadrement de la publicité des alcools. Un amendement visant à vider la loi Evin de sa substance concernant les publicités relatives à l’alcool a été voté par le Sénat.

Lire la suite...

Les Ongs de santé publique ont démissionné aujourd'hui du Forum Alcool et Santé de l'UE après l'annonce par le commissaire V. Andriukaitis qu'il n’y aurait pas de nouvelle stratégie de l'alcool de  l'UE. Cette décision va à l'encontre des demandes expresses des États membres et du Parlement européen de produire une nouvelle stratégie globale de lutte contre les méfaits de l'alcool en Europe.

Le Forum, présidé par la Direction Générale Santé de la Commission, comprend des représentants de l'industrie des boissons et des Ongs de santé publique. Plus de 20 organisations européennes de santé, y compris Eurocare (Alliance européenne Alcohol Policy), EPHA (European Public Health Alliance) et le CPME (Comité permanent des médecins européens) remettent aujourd'hui leur démission dans une lettre ouverte au commissaire Andriukaitis.

Lire la suite...

Après la tentative de modification de la loi Evin dans le cadre de la loi de modernisation du système de santé et après la proposition de la ministre acceptée par tous les groupes parlementaires de maintenir l’équilibre actuel de la loi Evin, le lobby de l’alcool et ses relais parlementaires se sont insinués dans la loi Macron pour remettre en cause cet accord sur l'encadrement de la publicité des alcools. Si ce lobby utilise toutes les opportunités, c'est bien pour une raison aussi stratégique qu'inavouable : augmenter la consommation d'alcool des jeunes.

Lire la suite...

 Alors que le lobby de l'alcool use de tous les moyens pour mettre à bas la loi Evin qui encadre la publicité sur l'alcool, un rapport de l'OCDE, paru le 12 mai et intitulé "Lutter contre l’usage nocif de l’alcool : Politiques économiques et de santé publique", contribue au débat et conforte les prises de position des acteurs de santé publique. Comme l'indique le Secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurría, lors de la présentation du rapport à Paris, “Le coût pour la société et pour l’économie d’une consommation excessive d’alcool est massif dans le monde, en particulier dans les pays de l’OCDE… Ce rapport montre clairement que des politiques, même coûteuses, de prévention de l’alcoolisme sont rentables à long terme, et souligne la nécessité pour les gouvernements d’agir d’urgence".

Lire la suite...

 Un nouveau rapport sur l'ampleur de la publicité pour l'alcool au moment du Grand Prix de Monaco de Formule 1 en 2014 est publié aujourd'hui à 12h par l'Alliance Européenne des Politiques Alcool (Eurocare), l’Institut des Etudes sur l'Alcool (Royaume-Uni) et l'Université Monash (Australie). Les conclusions du rapport montrent que le parrainage de la F1 donne lieu à une exposition du public à la publicité de l'alcool extrêmement élevée. Le public est exposé aux marques d’alcool toutes les 5 secondes.

Lors de la course de F1 de Monaco en 2014, il y avait en moyenne 11 références à des marques d'alcool par minute. En d’autres termes 500 millions de personnes (audience) à travers le monde ont été exposées à une marque d'alcool en moyenne toutes les cinq secondes pendant près de deux heures.

Lire la suite...

Lors de l'examen de la loi relative à la santé à l’Assemblée nationale, un amendement avait été déposé qui redéfinissait la publicité pour les boissons alcooliques de manière restrictive sur la base de critères ambigus et complexes et qui rendait possible une promotion sans limites de ces boissons. Le Gouvernement, souhaitant ne pas remettre en cause l'équilibre de la loi Evin, qui encadre leur publicité pour protéger la santé et permet à la fois l'information pour ne pas pénaliser les producteurs, avait obtenu le retrait de cet amendement. L'ensemble des groupes parlementaires avait accepté la position de sagesse de la ministre Marisol Touraine de maintenir le statu quo.
Au mépris de ses engagements, le lobby de l'alcool a néanmoins poursuivi, par des voies détournées, son offensive contre cette loi emblématique de santé publique.

Lire la suite...

29 avril 2015 - La Commission Européenne pressée par le Parlement Européen et le Conseil des Ministres pour mettre en œuvre une nouvelle stratégie alcool en Europe


29 avril 2015, Bruxelles – Aujourd'hui, le Parlement européen (PE) a adopté une résolution appelant la Commission européenne à présenter une nouvelle stratégie de l'UE pour 2016-2022 afin de lutter contre les dommages lies à La consommation d’alcool. Le message est clair. Il intervient tout juste une semaine après l’appel des ministres de la Santé de l'UE réunis à Riga. Les députés européens et les ministres ont critiqué la Commission pour son laxisme en la matière sachant que la précédente stratégie a expiré en 2012.

Lire la suite...