Vous êtes sur :


Photo d'Emmanuelle BeguinotLe Comité National Contre le Tabagisme (CNCT) s’appuie sur 6 membres permanents et sur un conseil d’administration composé d’experts, pour :

  • faire respecter la législation sur le tabac,
  • proposer des mesures avant-gardistes
  • informer et prévenir

Pour cela, nous utilisons plusieurs outils ou leviers.
Le CNCT gère plusieurs observatoires, dont chacun a un objectif bien précis :

La législation
Faire évoluer les vides juridiques et les imperfections des textes grâce à une jurisprudence positive. Nous lançons relativement peu de nouvelles procédures. Nous sélectionnons des procédures «phares » qui nous permettent de suivre une stratégie juridique et d’aboutir à des décisions exemplaires, de référence.

En parallèle à ce travail, nous accompagnons les nouvelles mesures. Ainsi, au moment de l’adoption et de la mise en œuvre de l’interdiction de fumer dans l’ensemble des lieux de travail et d’accueil du public, tout un travail a été mené auprès des cafetiers et restaurateurs afin de faciliter la mise en place de la mesure. Ces établissements étaient des lieux emblématiques où il était essentiel que l’interdiction soit d’emblée respectée. Nous avons ainsi pu démontrer, avec les professionnels, que cette mesure d’interdiction de fumer :

  • les protégeait d’un risque mortel,
  • n’avait pas d’incidence sur le plan commercial, qu’ il n’y avait pas de perte de revenu ;
  • favorisait une plus grande sécurité juridique : une interdiction pure et simple de fumer est nettement plus facile à appliquer qu’une interdiction partielle en termes de protection à l’égard de l’exposition au tabagisme passif. Le risque de procédures engagées par des employés du secteur exposés au tabagisme passif et malades du fait de cette exposition n’était pas négligeable avant l’adoption de la mesure.

Actuellement, nous travaillons à ce que le tabagisme passif, en cas de maladie, soit reconnu comme maladie professionnelle.

Les mineurs
Vérifier que l’interdiction de vente aux mineurs est bien respectée.
Depuis 2003, en France, la vente de tabac est interdite aux mineurs. Afin d’évaluer l’application de cette mesure, un institut a mené une enquête pour le CNCT.

Internet
Surveiller les publicités et la vente de produits du tabac sur Internet

Le tabac au cinéma
Suivre les pratiques des fabricants de tabac. C’est un travail sans fin, car leurs pratiques évoluent à chaque condamnation. Nous avons mis en place un système de veille de la presse écrite, des affichages et des films. Ce système de veille, depuis que la Loi Evin interdit la publicité pour le tabac, s’intéresse particulièrement aux apparitions ou à la mention de cigarettes et tabac dans les films. Dans le jargon des professionnels ces pratiques sont appelées «placements produits visuels ou auditifs ».
Lorsque l’on analyse le profil des personnages fumeurs, on s’aperçoit que ce sont des personnages attachants, séduisants, qui véhiculent une image de réussite sociale, … avec une image positive.
Une présence valorisante de tabac dans les films a bien évidemment une incidence sur la consommation.

Les paquets de tabac
S’intéresser aux débits de tabac et notamment aux publicités sur les lieux de vente.
Il  y a encore quelques années, les fabricants de tabac offraient des cadeaux portant le logo de leurs marques. Ces pratiques sont aujourd’hui interdites. C’est pourquoi les fabricants de tabac utilisent désormais le paquet comme support de publicité. L’un aura le même packaging que Coca-cola ! Un autre proposera des paquets fun, des paquets bavards, ou encore en habillera les filtres de cigarettes avec un graphisme identique à celui utilisé pour des bouteilles de vodka !
Là encore, c’est un travail sans fin ! A chaque interdiction, une nouvelle forme de publicité apparaît !
En parallèle nous menons tout un travail afin que les débitants se limitent à donner aux consommateurs une information sur les marques et le prix ; en d’autres termes, plus d’étals, des paquets neutres !

Les produits bonbon
Avoir une position ferme sur les produits bonbons. Les produits bonbons sont des cigarettes, cigarillos, tabacs à rouler aromatisés (avec des parfums de fruits, de friandises caramel, fraise, …). La part de marché n’est pas importante. Nous nous y intéressons car ces produits ciblent tout particulièrement les jeunes.
Notre optique est de faire évoluer la législation : actuellement seuls certains arômes sont interdits, mais pas tous… Nous souhaitons une liste qui indique les produits autorisés, ainsi les produits non listés seraient interdits.

La Convention-cadre de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) pour la lutte anti-tabac, ratifiée par 174 pays du monde – dont la France-, soit près de 90% des pays, nous permet de nous appuyer et d’enrichir des stratégies dont l’efficacité a été démontrée au niveau international. Cette convention-cadre réunit l’ensemble des dispositions permettant de réduire la consommation de tabac ainsi qu’un panel des meilleures expériences dont l’efficacité est scientifiquement prouvée. Nous nous inspirons d’expériences étrangères, mais nous sommes aussi force de proposition.
En France, le CNCT est à l’origine de la ligne d’aide à l’arrêt du tabac devenue Tabac Info Service. Durant 2 ans, de façon ponctuelle, nous avons expérimenté une ligne d’écoute et d’aide aux personnes qui arrêtaient de fumer. A chaque fois, nous avons été débordés par le nombre d’appels, les demandes d’aide étaient très précises, les attentes nombreuses… autant d’éléments qui nous ont permis de démontrer l’utilité d’une ligne d’aide et de soutien au sevrage tabagique à l’Inpes, actuel gestionnaire de la ligne.

 

Pour en savoir plus...

Consulter le site du Comité National Contre le Tabagisme

En savoir plus sur les risques liés au tabagisme
Emballages des produits du tabac : pourquoi instaurer un Paquet neutre Standardisé ? Plaquette diffusée par le CNCT
Interdiction de vente de produits du tabac aux mineurs : la loi est‑elle respectée ? Plaquette diffusée par le CNCT

Publicité tabac dans les débits : la réglementation est-elle vraiment respectée? Plaquette diffusée par le CNCT

4 janvier 2012