Vous êtes sur :

Etablissement ANPAA

 

À la sortie du confinement, l’ANPAA a mené une enquête auprès des usagers de l’ensemble de ses centres (CSAPA). Cette enquête visait notamment à évaluer l’impact du confinement sur les consommations des personnes accompagnées par l’association.  

 

Afin d’en savoir plus sur la manière dont les personnes accompagnées par l’ANPAA ont vécu le confinement, un questionnaire leur a été soumis entre le 12 mai et le 20 juin 2020. Il s’intéressait aussi à leur retour d’expérience des modalités d’accompagnement à distance mises en place pendant la période.

 

480 personnes ont répondu au questionnaire.

 

 

Les résultats révèlent qu’une proportion importante d'usagers (41%) se sont retrouvés seuls pendant le confinement. Quelle que soit leur situation personnelle, une majorité d’entre eux (72%) a néanmoins bénéficié du soutien de l’entourage proche.

 

Les principales difficultés rencontrées concernent les relations familiales et l’ennui dû à la situation. Peu d’usagers évoquent un état de manque lié à une difficulté d’approvisionnement en substances (8%) et le nombre de personnes déclarant avoir diminué leurs consommations (47%) avoisine celui des personnes déclarant l'avoir augmenté (53%) pendant la période.

 

Certains témoignages montrent que le soutien et l’écoute apportés par l’ANPAA ont dans certains cas permis l’arrêt des consommations ou la poursuite d’une démarche de réduction des consommations. De manière générale, les résultats montrent que le soutien psychologique fut essentiel pour traverser ce moment particulièrement difficile.

Guillemets

 

 

 

Mon fils vit à la maison et fume du cannabis, je ne savais plus comment faire et j'ai pu trouver de l'aide par téléphone dans votre association. Les entretiens avec les professionnels de l'ANPAA m'ont permis de me sentir beaucoup mieux psychologiquement.

 

 

En parallèle, les résultats montrent que le confinement n’a pas altéré la relation entre les usagers et les professionnels de l’ANPAA mais qu’il a été une occasion de la renforcer : 71% des usagers affirment avoir été en lien avec leur centre pendant cette période et 92% se disent satisfaits des modalités d’intervention mises en place dans le contexte de la crise sanitaire.Ils ont bénéficié majoritairement de consultations téléphoniques ou de téléconsultations. Les rendez-vous physiques ont été maintenus pour les personnes dont la prise en charge nécessitait ce type de suivi.

 

Guillemets

 

 

 

Satisfaite du fait de toujours pouvoir être écoutée, de pouvoir exprimer les ressentis et ne pas me sentir seule. Excellente réactivité des intervenants faisant le lien entre eux concernant nos problématiques. Ils ont été disponibles, attentifs, ponctuels et de bons conseils, soutenants.

 

Usagers

 

 

 

Si une grande partie des usagers interrogés plébiscitent les entretiens en face à face dans leurs réponses, l’expérimentation de nouvelles modalités de consultations a été vécue positivement pendant le confinement. Après le confinement, des consultations à distance, désormais intégrées aux pratiques professionnelles, continuent à être proposées en complémentarité des consultations classiques.

 

 

 

--> Découvrez l’intégralité des résultats de l’enquête.